EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Sainte Afre d’Augsbourg
Sainte Afre d’Augsbourg - Sculpture Style Renaissance
Réf : 92906
15 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Allemagne du sud
Materiaux :
Tilleul
Dimensions :
l. 50 cm X H. 119 cm X P. 28 cm
Galerie Gabrielle Laroche
Galerie Gabrielle Laroche

Haute Epoque


+33 (0)1 42 97 59 18
+33 (0)6 08 60 05 82
Sainte Afre d’Augsbourg

Sainte patronne de la ville et du diocèse d’Augsbourg, les plus anciennes traces de son culte remonte au VIe siècle.

Il existe plusieurs versions de sa légende. Elle est parfois identifiée comme la fille d’un roi de Chypre dont la mort violente et inattendue l’aurait forcé elle et sa mère, Hilaria, à fuir. Elles se rendirent alors à Augsbourg en passant par Rome. D’autre voient plutôt ses origines en Afrique, son nom signifiant en latin l’Africaine.
Installées à Augsbourg, elles devinrent les tenancières d’une auberge mal famée où elles firent commerce de leurs charmes.
L’évêque Narcisse de Gérone, accompagné de son diacre Félix, y trouvèrent un jour refuge, fuyant les persécutions de l’empereur Dioclétien. Alors que les deux hommes priaient pieusement, Afre fut touchée par la grâce et demanda à recevoir le baptême. Elle quitta alors son ancienne vie et embrassa la foi chrétienne.

Lorsque les autorités romaines apprirent sa ...

Lire la suite

... vocation nouvelle, ils l’exhortèrent à rendre le culte aux anciens dieux et à renier la foi chrétienne. Elle refusa d’abjurer sa foi et fut condamnée à être brûlée vive. Sa peine fut appliquée aussitôt et elle subit son martyr sur une île du Lech en 304.

La sculpture présentée ici suit l’iconographie traditionnelle de sainte Afre. La sainte martyre est parée de lourdes et riches étoffes, agrémentées de quelques bijoux. Sa tête bascule en arrière dévoilant une expression de douleur, sa chevelure aux jolies boucles se répand sur ses épaules. Sa bouche légèrement entrouverte semble laisser échapper une silencieuse complainte. Ses mains sont liées à un tronc d’arbre à l’aide d’une cordelette. Les flammes du bucher s’élèvent sous ses pieds.

Réalisée dans un bois de tilleul, elle est l’œuvre d’un artiste souabe, où son culte était largement répandu.


Bibliographie

Louis REAU, Iconographie de l’Art Chrétien, Tome III-1, Presses Universitaires de France, Paris, 1958

Galerie Gabrielle Laroche

<   XVIe siècle
Cabinet dit « aux cavaliers »
Cabinet dit « aux cavaliers »

25 000 €

Sculpture en Bois Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Sainte Afre d’Augsbourg » présenté par Galerie Gabrielle Laroche, antiquaire à Paris dans la catégorie Sculpture en Bois Renaissance, Sculpture.