EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Rosalie Grossard (début XIXe) - Portrait du duc de Bourbon, Prince de Condé
Rosalie Grossard (début XIXe) - Portrait du duc de Bourbon, Prince de Condé - Tableaux et dessins Style Restauration - Charles X
Réf : 109833
6 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Rosalie GROSSARD (Active au début du XIXe siècle
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 54 cm X H. 62.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Rosalie Grossard (début XIXe) - Portrait du duc de Bourbon, Prince de Condé
Galerie de Lardemelle
Galerie de Lardemelle

Peintures et dessins du XIXe siècle


+33 (0)6 75 51 37 49
Rosalie Grossard (début XIXe) - Portrait du duc de Bourbon, Prince de Condé

Rosalie GROSSARD
(Active au début du XIXème siècle)

Portrait en buste de Louis V Joseph de Bourbon-Condé (1736-1818),
prince de Condé

Huile sur toile marouflée sur toile
62,5 x 54 cm
1823

Provenance :
- Commandé en 1823 à Rosalie Grossard par Louis-Philippe duc d'Orléans, futur roi des Français, pour le château d'Eu.
- Cabinet de travail de la duchesse d'Orléans, née Hélène de Mecklembourg-Schwerin, situé au rez-de-chaussée nord du château d'Eu (1837-1848).
- Mentionné le 4 février 1857, sous le n°385, dans l'état dressé des tableaux provenant du château d'Eu et appartenant à la veuve du roi Louis-Philippe, la reine Marie-Amélie, alors en exil en Angleterre au château de Claremont. (Arch Nat. Fonds Nemours-Chaponay des archives de la Maison de France, 300APIV174)
- Donné par la reine Marie-Amélie des Français à son fils Louis d'Orléans, duc de Nemours.
- Par descendance
- Puis ancienne collection Rohan à Vienne.

Marques :
- ...

Lire la suite

... Peint sur la toile en haut à gauche le n°: 893 (n° d'inv. ancienne collection Rohan, Vienne).
- Au dos de la toile : marque LPO sous couronne ouverte de prince de France pour les collections de Louis-Philippe duc d'Orléans avant 1830 ; marque EU sous couverte royale fermée pour les collections, à partir de 1830 et au château d'Eu, de Louis-Philippe d'Orléans devenu roi des Français (1830-1848) et inscription identifiant le modèle et l'auteur de notre portrait : Louis Joseph de Bourbon, Prince de Condé, fils de Louis Henri de Bourbon, Prince de Condé, & de Caroline de Hesse-Rheinfels, né le 9 Août 1736 : marié le 3 Mai 1753 à Charlotte Godefroide Elisabeth de Rohan : mort le 13 Mai 1818. / Peint par R. Grossard.

État de conservation :
Huile sur toile marouflée sur toile qui était au format ovale en 1823 et qui, quelques années après, fut rapportée au format rectangulaire pour les besoins de son emplacement dans le Cabinet de travail de la duchesse d'Orléans (1837-1848) au château d'Eu


Louis V Joseph de Bourbon-Condé est figuré en buste et en uniforme portant le grand cordon et la plaque de chevalier de l'ordre du Saint Esprit, la plaque de chevalier de l'ordre de Saint-André de Russie ainsi que l'ordre de Malte en sautoir dont il fut grand prieur au grand prieuré de Russie.
L'association de ces trois décorations est rare sur les portraits connus du prince.

Louis-Joseph de Bourbon-Condé, dit "le Prince de Condé", fils unique de Louis-Henri de Bourbon-Condé, est né au château de Chantilly le 9 août 1736, il épousa en 1753, Charlotte Godefride de Rohan dont il eut quatre enfants. Ami des arts, le domaine de Chantilly lui doit la construction du Jeu de paume en 1756 et de 1769 à 1772, le château d'Enghien, long bâtiment classique situé à droite de la grille d'honneur. En 1774, il fit dessiner à Chantilly le jardin anglo-chinois et construire le Hameau, groupe de cinq maisons rustiques qui inspira le hameau de la reine Marie-Antoinette à Trianon. Opposé à la Révolution de 1789, il quitta la France dès la prise de la Bastille et forma à Worms en 1792 l'armée dite "des Princes", composée d'émigrés, qui fut licenciée en 1800. Il demeura en Angleterre jusqu'à la Restauration. Louis XVIII le nomma alors colonel général de l'infanterie le 20 mai 1814. Après un nouvel exil pendant les Cent jours, il rentra définitivement en France, et fut grand'croix de l'ordre de la Légion d'honneur et de celui de Saint-Louis en 1816. Le prince de Condé mourut à Paris au Palais-Bourbon le 13 mai 1818.


Cet intéressant portrait du prince de Condé fut commandé en 1823, au peintre Rosalie Grossard, par Louis-Philippe duc d'Orléans pour les collections de son château d'Eu.
Il est mentionné au château d'Eu dès 1824 par Jean Vatout qui le mentionne sous le n°235, comme peint en 1823 par Mlle Rosalie Grossart et de format ovale. On le retrouve, quelques années plus tard, mentionné par Jean Vatout en 1836, toujours dans les collections du château d'Eu mais sous le numéro d'inventaire 385 et avec un format devenu désormais rectangulaire, comme le confirme, sous la Monarchie de Juillet, la planche décrivant son emplacement dans le Cabinet de travail de la duchesse d'Orléans au château d'Eu entre 1837 et 1848. Les dimensions indiquées sur la planche correspondent à celles de notre tableau qui était alors encastré dans des boiseries (voir Illustration - DR. ADMN).

Il existait deux autres portraits du prince de Condé provenant du château d'Eu, répertoriés dans la vente des ducs de Vendôme, descendants du roi Louis-Philippe et du duc de Nemours, survenue au château de Tourronde en 1950 sous les n° 385bis et 385ter, leurs dimensions ne correspondent pas à celles de notre tableau. Par conséquent, notre présent portrait, même s'il ne présente pas de numéro correspondant aux inventaires des collections du roi Louis-Philippe au château d'Eu (disparu peut être sous un repeint ou lors du changement du châssis au dos de la toile), du fait qu'il ait pour modèle le prince de Condé indiqué peint par Mlle Rosalie Grossard au dos de la toile, où figurent également les marques des collections de Louis-Philippe duc d'Orléans avant 1830 et celle du château d'Eu de 1830 à 1848, et que son format d'origine ovale fut rapporté au rectangle, identifie sans le moindre doute notre présent portrait comme celui du prince mentionné au format ovale dans les collections du château d'Eu par Jean Vatout, dès 1824 sous le n° 235 puis en 1836 sous le n°385, autrement dit comme la première et plus ancienne version des trois portraits jadis dans les collections du roi Louis-Philippe à Eu.

Bibliographie : Vatout Jean, "Indicateur de la galerie de tableaux de S.A.S. Mgr le Duc d'Orléans au château d'Eu", Paris 1824, page 38-39. Vatout Jean, "Le château d'Eu, notices historiques, tome V, Paris, 1836.
Expert : Xavier Dufestel, exécuteur testamentaire du Fonds Nemours-Chaponay des Archives de la Maison de France conservé aux Archives Nationales de France (Série 300APIV, Fonds du roi, de la reine des Français, des ducs de Nemours, Alençon et Vendôme).
Légende illustration : Détail de l'emplacement de notre tableau dans le Cabinet de travail de la duchesse d'Orléans au château d'Eu (1837-1848).
(DR. ADMN)

Conditions générales de livraison :

Livraison partout en France et dans le monde par FEDEX

Galerie de Lardemelle

Tableaux XIXe siècle Restauration - Charles X

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Rosalie Grossard (début XIXe) - Portrait du duc de Bourbon, Prince de Condé » présenté par Galerie de Lardemelle, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux XIXe siècle Restauration - Charles X, Tableaux et dessins.