EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Important médaillon représentant un guerrier
Important médaillon représentant un guerrier - Sculpture Style
Réf : 42682
Prix sur demande
Époque :
XVIIe siècle
Materiaux :
Pierre
Dimensions :
l. 71 cm X H. 96 cm X P. 22 cm
Galerie Sismann
Galerie Sismann

Sculpture européenne 1000 - 1800


+33 (0)1 42 97 47 71
+33 (0)6 14 75 18 69
Important médaillon représentant un guerrier

Rare médaillon à l'antique représentant un homme coiffé d'un casque et habillé en toge grandeur nature
Haut-relief en pierre
Région de la Loire
Première moitié du 16ème siècle

En buste et vu de face, l’homme grandeur nature dans ce médaillon est habillé à la romaine, drapé d’une toge nouée sur l’épaule droite qui dégage un torse puissant. Sur sa chevelure bouclée, il porte un casque.
Cette œuvre ambitieuse, aussi bien par ses dimensions, que par sa typologie et son sujet, s’inscrit dans la tradition des portraits «à l’antique» conformes au premier style du début de la Renaissance française, sous l’influence de l’art italien contemporain hérité de l'imago clipeata de l'art romain.

D’une monumentalité exceptionnelle, ce médaillon d’applique est agrandi par un large encadrement rectangulaire, permettant de le mettre en valeur et de l’accrocher à une façade, telle la mode du médaillon décoratif introduite en France avec les Guerres d’Italie, qui va se propager rapidement dès la fin du XVe siècle. Animé par des artistes italiens vers les années 1500-1510, le chantier du château de Gaillon, en Normandie, semble avoir été un centre de rayonnement. Sur les façades de cette résidence de l’archevêque de Rouen, Georges d’Amboise, on pouvait observer, dans les cours, des panneaux de pierre sculptés de grotesques et de grands médaillons en marbre, inspirés de l’antique. On y voyait principalement empereurs et impératrices.

D’un point de vue technique donc, notre relief devait s’insérer dans un décor architectural comme on peut en voir des exemples dans la région tourangelle, du Poitou et de la Loire autour de 1510-1520. A titre d’exemples, citons les médaillons des clefs de voûte du château de Bonnivet à partir de 1515, les médaillons de la cour intérieure de l’Hôtel de Beaune à Tours en 1518-1520, ou encore ceux du caisson de l’escalier du château d’Azay-le-Rideau vers 1515-1520. Cependant, notre œuvre se distingue par l’intérêt accordé au haut-relief, une particularité qui la rend encore plus intéressante. Cette démarche inventive fleurit ponctuellement dans des ateliers régionaux où les sculpteurs, abandonnant peu à peu le profil, font émerger en haut-relief leurs figures, allant jusqu’à les faire sortir de leurs cadres. Dans ce sens, notre médaillon est à mettre naturellement en parallèle avec le Buste de femme en médaillon (Inv. N° D.792 ) du musée des Beaux-Arts de Lyon, provenant d’une maison de Vienne mais sculpté dans le Val de Loire, et avec les médaillons provenant de la cour de l'Hôtel d'Alluye à Blois, et le Buste d’Hercule en médaillon en terre cuite, provenant d’une maison à Reims, conservé au Musée du Louvre ( N° Inv. M.L 81 ).

Au-delà de ces exemples cités, on n'en connaît pas d'autres exemplaires de cette typologie.
La découverte de ce Portait d’homme en médaillon témoigne de l’importance accordée à la décoration architecturale des demeures princières de la Renaissance française.

Galerie Sismann

<   XVIe siècle
Adoration des mages vers 1500
Adoration des mages vers 1500

6 000 €

Sculpture en pierre

XVIIIe siècle
Putto Hollandais en Grès
Putto Hollandais en Grès

Prix : Sur demande

<   XVIe siècle
Piéta en calcaire du XVe siècle
XXe siècle
ANDRAU Joseph (1907-1987), Femme allongée