EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle
Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle - Sièges Style Empire Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle - Antiquités Franck Baptiste Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle - Empire Antiquités - Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle
Réf : 62823
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Signature :
ASS NAT
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Acajou
Dimensions :
l. 50 cm X H. 86 cm X P. 46 cm
Sièges Chaise - Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle XIXe siècle - Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle Empire - Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle Antiquités - Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Chaise chauffeuse provenant de l’Assemblée Nationale, Paris fin du XVIIIe siècle

Petite chaise chauffeuse en acajou et placage d’acajou.
Modèle à dossier carré ajouré d’une grille , pieds fuseaux à l’avant et sabres à l’arrière.

Porte la Marque ASS NAT pour l’assemblée nationale ainsi que le numéro 54.

Bon état de conservation, petites restaurations d’entretien à la grille.

Travail Parisien d’époque fin 18e attribuable à Georges Jacob.

Dimensions:
Hauteur : 86 cm ; Largeur : 50 cm ; Profondeur : 46 cm

Notre avis :
Ce type de chaise à dossier ajouré est un grand classique de Georges Jacob, le succès portera ses deux fils à continuer la production de ces modèles durant tout l’empire.
La majorité des salles à manger des palais impériaux , Compiègne, Fontainebleau, Meudon , Tuileries …possédent des chaises à dossiers ajourés avec un nombre important de variantes.

L’assemblée nationale voit le jour au lendemain de la révolution, elle se tourne alors vers Georges Jacob pour fournir en sièges les différentes chambres.
Entre 1794 et 1799 il livrera régulièrement la convention nationale :

Une de ses commandes en 1794 nous renseigne plus précisément :
- Convention : procès-verbaux du Comité d'inspection, résumés d'après F. Boyer, le 16 Ventose an II « fournitures faites à la Convention Nationale en meubles et façon de meubler, fourniture de meubles et de chaises aux Comités de Salut Public et de sûreté générale ».

Il est fort probable que notre chaise provienne de cette livraison.
Nous savons que certaines commandes publiques importantes furent partagées et sous traitées par Georges Jacob avec certains confères comme Jean Baptiste Claude Sené .
Mais l’allégement intérieur des traverses réalisé à la lime est typique de la manière de Georges Jacob, c’est bien à ce dernier que nous devons donné cette chaise.

Plus qu’un siège elle est un souvenir historique, fabriqué par un des plus grands maitres de l’ancien régime pour une république encore balbutiante.

Antiquités Franck Baptiste

XVIIIe siècle
Miroir à pare-closes aux valets, Paris vers 1720
Miroir à pare-closes aux valets, Paris vers 1720

Prix : Sur demande

Chaise Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Petite commode en acajou moucheté, Paris époque Louis XVI » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Chaise Empire, Sièges.