EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760
Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760 - Tableaux et dessins Style Louis XV Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760 - Antiquités Franck Baptiste Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760 - Louis XV
Réf : 91670
4 800 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Sanguine, pierre noire, craie blanche,
Dimensions :
l. 45 cm X H. 55 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760 XVIIIe siècle - Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760 Louis XV - Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760

Cinq médaillons représentant les portraits des cousins d’Hubert Drouais. (la famille Valois)
Pierre noire et rehauts de blanc sur papier beige pour un, sanguine pour quatre.
Cinq dessins sur le même montage.

Cadre à la Bérain 18 ème.

Bel état de conservation ; petites tâches de rousseurs.

Provenance: Par descendance dans la famille Valois.



Dimensions :

Diamètre : 11,5 cm pour quatre, 13,5 x 11 cm
Montage : Hauteur : 48,5 ; Largeur : 37 cm
Cadre : Hauteur : 55 cm ; Largeur : 45 cm

Notre avis :

Les médaillons que nous présentons sont caractéristiques de la manière d’Hubert Drouais qui fût un des plus grands miniaturistes de son époque.
Ils représentent à merveille la grâce du siècle des lumières, avec ces visages de gentilshommes bien coiffés et souriant, qui transpirent la bienveillance et la bonhomie.


Hubert Drouais, né le 5 mai 1699 à Pont-Audemer et mort le 9 février 1767 à Paris, est ...

Lire la suite

... un peintre, portraitiste et miniaturiste français.
Fils d’Anne Talon et du peintre Jean Drouais, Hubert fut entrainé par son goût dans la même profession et reçut ses premières leçons de son père qu’il quitta pour étudier à Rouen puis à Paris. Lors de son voyage vers la capitale, il ne put payer son voyage qu’avec l’argent qu’il gagnait sur la route, tant il était pauvre.
Il s’adonna particulièrement au portrait, et fut le meilleur élève du portraitiste François de Troy, qui se rattache par son maître et par Rigaud à la grande tradition de Van Dyck. Il acquit bientôt une facilité qui le fit regarder comme un des premiers peintres en ce genre. À mesure qu’il faisait des progrès, il allait visiter sa patrie, comme pour lui faire l’hommage de ses premiers succès3. L’approbation paternelle et les encouragements de ses compatriotes étaient sa plus douce récompense. Il excella dans le portrait en grand et dans ceux en miniature. Quoiqu’il brillât dans les différentes parties qui caractérisent le bon peintre, celle qui l’a fait le plus admirer est sa couleur fraiche et brillante.
À la mort de De Troy, il fut employé par Jean-Baptiste van Loo, Oudry et Nattier. Il a été un des portraitistes à la mode de la cour de Louis XV. Il a peint des princes et des princesses, mais aussi des actrices du Théâtre-Français et des filles d’Opéra : Mlle Gautier, Mlle Pélissier, la Gaussin, la Camargo.

Antiquités Franck Baptiste

Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Portraits de la famille Valois par Hubert Drouais vers 1760 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XV, Tableaux et dessins.