EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de Victor-Amédée III de Savoie - Louis-Michel Van Loo (1707-1771)
Réf : 85117
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Louis-Michel Van Loo (1707-1771)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 71 cm X H. 85 cm
F. Baulme Fine Arts
F. Baulme Fine Arts

Peintures et dessins anciens


+33 (0)6 19 94 92 78
Portrait de Victor-Amédée III de Savoie - Louis-Michel Van Loo (1707-1771)

Louis-Michel van Loo(Toulon 1707- Paris 1771)
Portrait de Victor-Amédée III de Savoie (Turin 1726- Moncalieri 1796)
1733
Huile sur toile
85 x 71 cm

Van Loo a également peint, à l’occasion de son séjour à Turin, les portraits des sœurs de Victor- Amédée III. Le portrait de Marie Louise Gabrielle se trouve dans les collections du Musée Accorsi-Ometto de Turin, ceux de Marie Félicité Victoire et d’Eléonore Marie Thérèse dans des collections particulières.

Victor-Amédée III a été roi de Sardaigne et duc de Savoie, Piémont et Aoste entre 1773 et 1796, année de sa mort. Fils de Charles-Emmanuel III et de Polyxène de Hesse-Rheinfels-Rotenburg, il épousa en 1750 Marie-Antoinette d'Espagne (1729-1785), la plus jeune des filles de Philippe V d'Espagne et Elisabeth Farnèse.

Le Prince Victor-Amédée, futur duc de Savoie et roi de Sardaigne, est ici portraituré par Louis- Michel van Loo bien avant qu'il n'accède au trône. C'est en 1733 que le peintre ...

Lire la suite

... agé de 26 ans se rendit à Turin où il reçut une commande importante de la maison de Savoie. Il s'agissait de réaliser quatre portraits des enfants de Charles-Emmanuel III. Âgé de sept ans, le futur roi est ici représenté à mi-corps, accoudé contre une rambarde. Un lourd rideau cache en grande partie l'arrière-plan, mais laisse entrevoir, sur la droite, un paysage montagneux, les Alpes bleutées se découpant contre le ciel nuageux. De belle facture, ce portrait se caractérise par des coloris vifs, et par le rendu vertueux des tissus, typiques de la main du peintre. Le nœud, symbole de la maison de Savoie, est représenté sous la forme d’un collier et une médaille de l’ordre de chevalerie de saint Maurice et saint Lazare est accrochée sur sa poitrine.

Parmi les portraitistes les plus renommés du XVIIIe siècle, Louis-Michel van Loo était issu d'une dynastie de peintres originaires de Hollande, installés en France au XVIIe siècle. Il fit son apprentissage auprès de son père Jean-Baptiste. Ayant remporté le Prix de l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1725 avec un tableau représentant Moïse enfant faisant tomber la couronne de Pharaon, il quitta la France pour Rome. Il y séjourna entre 1727 et 1732, en compagnie de son oncle, le peintre Charles-André van Loo. Ici il put étudier la grande peinture de la Renaissance, ainsi que la sculpture antique. Il s'arrêta à Turin avant de rentrer en France et devenir le portraitiste officiel des maisons de France et d'Espagne. Les portraits qu'il réalisa à Turin lui garantirent un lien privilégié avec les membres de la maison de Savoie, dont témoigne le portrait peint en 1750 à Madrid de la princesse Marie-Antoinette, qui épousa cette même année Victor-Amédée III.

Œuvres en rapport : Une autre version de ce portrait est conservée au Castello Racconigi (inv. R752). Sur cette oeuvre voir: metto G., Mana L., Da Piffetti a Ladatte. Dieci anni di acquisiziono alla Fondazione Accorsi-Ometto, Turin, Museo di Arti Decorative Accorsi-Ometti, February 16th- June 3rd 2018, p.26.

F. Baulme Fine Arts

Tableaux XVIIIe siècle