EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle
Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle - Tableaux et dessins Style Transition Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle - Galerie PhC Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle - Transition
Réf : 75193
4 850 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Collection particulière
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 105 cm X l. 82 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle XVIIIe siècle - Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle Transition - Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle

Notre portrait du célèbre auteur de Pantagruel et de Gargantua est très certainement une reprise d’un tableau peint au 17è siécle. Il est superbement mis en valeur par un cadre de style florentin en bois sculpté et doré.

Toile de 64 cm par 54 cm
Cadre de 105 cm par 82 cm

François Rabelais (1483-1553)

François Rabelais (également connu sous le pseudonyme de Alcofribas Nasier, anagramme de François Rabelais, ou bien encore sous celui de Séraphin Calobarsy) est un écrivain français humaniste de la Renaissance, né à la Devinière à Seuilly, près de Chinon (dans l’ancienne province de Touraine), en 1483 ou 1494 selon les sources, et mort à Paris le 9 avril 1553.
Ecclésiastique et anticlérical, chrétien et considéré par certains comme libre penseur, médecin et ayant l'image d'un bon vivant, les multiples facettes de sa personnalité semblent parfois contradictoires. Pris dans la tourmente religieuse et politique de la Réforme, Rabelais se montre à la fois sensible et critique vis-à-vis des grandes questions de son temps. Par la suite, les regards portés sur sa vie et son œuvre ont évolué selon les époques et les courants de pensée.
Admirateur d'Érasme, maniant la parodie et la satire, Rabelais lutte en faveur de la tolérance, de la paix, d'une foi évangélique et du retour au savoir de l'Antiquité gréco-romaine, par-delà ces « ténèbres gothiques » qui caractérisent selon lui le Moyen Âge, reprenant les thèses de Platon pour contrer les dérives de l'aristotélisme. Il s'en prend aux abus des princes et des hommes d'Église, et leur oppose d'une part la pensée humaniste évangélique, d'autre part la culture populaire, paillarde, « rigolarde », marquée par le goût du vin et des jeux, manifestant ainsi une foi chrétienne humble et ouverte, loin de toute pesanteur ecclésiastique.
Son réquisitoire à l'encontre des théologiens de la Sorbonne et ses expressions crues, parfois obscènes, lui attirent les foudres de la censure des autorités religieuses, surtout à partir de la publication du Tiers Livre. Il partage avec le protestantisme la critique de la scolastique et du monachisme, mais le réformateur religieux Jean Calvin s'en prend également à lui en 1550.
Ses œuvres majeures, comme Pantagruel (1532) et Gargantua (1534), qui tiennent à la fois de la chronique, du conte avec leurs personnages de géants, de la parodie héroï-comique, de l'épopée et du roman de chevalerie, mais qui préfigurent aussi le roman réaliste, satirique et philosophique, sont considérées comme une des premières formes du roman moderne

Galerie PhC

Tableaux XVIIIe siècle Transition

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Portrait de Rabelais-Ecole française de la fin du XVIIIè siècle » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Transition, Tableaux et dessins.