EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715
Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 - Tableaux et dessins Style Louis XIV Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 - Galerie Nicolas Lenté Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 - Louis XIV Antiquités - Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715
Réf : 100841
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 92 cm X H. 110 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 XVIIIe siècle - Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 Louis XIV - Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 Antiquités - Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715
Galerie Nicolas Lenté
Galerie Nicolas Lenté

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)6 64 42 84 66
Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715

Ravissant portrait représentant la princesse de Condé, duchesse de Bourbon, dite Mlle de Clermont, la petite fille de Louis XIV.
La princesse est portraiturée débout, vêtue d’une robe de satin gris brodé d’argent et enveloppée d’une ample étole rose-saumon aux larges plis cassés. Suivant le travestissement en déesse du printemps, Flore, de nombreuses fleurs sont agrafées au corsage et aux manches de la jeune fille.
Le visage à l’ovale parfait, le nez legerement long, et les joues rosies et pleines accentuent la fraicheur et jeunesse du modèle. Les cheveux poudrés orné de quelques fleurs encadrent ce visage juvénile.

Ecole Française du XVIIIème siècle, autour de 1710-1715
Atelier de Pierre Gobert (1662-1744)
Huile sur toile
Dimensions : toile : h. 90 cm, l. 72 cm
Dimensions : encadré : h. 110 cm, l. 92 cm
Cadre d’époque Louis XIV en bois doré et sculpté.

Inscription au dos de la toile d'origine avec l'identification du modèle: "Mlle de ...

Lire la suite

... Clermont Princ Bourbon"

Marie Anne de Bourbon, dite Mlle de Clermont née le 16 octobre 1697 et morte le 11 août 1741 est un membre de la famille royale de France et la Surintendante de la Maison de la Reine de 1725 à sa mort.
Son visage nous est connu par les portraits de 1729 et de 1733 peints par Jean Marc Nattier.
Sur le portrait que nous présentons, nous sommes en présence d’une toute jeune princesse âgée d’une quinzaine d'années environ. Sans doute commandé par son père le prince de Condé à l'atelier de Pierre Gobert, le portrait a probablement été destiné à être présenté aux potentiels prétendants à la main de la princesse.

Pierre Gobert (1662-1744)
Fils de Jean Gobert, sculpteur du Roi, petit-fils de Jean Gobert l’ainé, menuisier sculpteur, frère de Jean Gobert dit « peintre ordinaire du Roi » Pierre Gobert serait né à Paris ou à Fontainebleau en 1662. Formé peut-être au contact de Claude Lefèvre, il aurait travaillé dès 1679 pour la cour de Bavière, en réalisant le portrait de Marie-Anne, future dauphine de France. Renouvelant sa confiance à l’artiste, celle-ci commande à Versailles le portrait de son fils le duc de Bourgogne en 1682. Reçu à l’académie de peinture le 24 septembre 1701, avec les portraits de Corneille van Clève et de Bon Boullogne, Pierre Gobert expose quinze portraits au salon de 1704, et démontre son accès privilégié à la cour : parmi ces portraits figurent celui de la duchesse du Maine et du petit duc de Bretagne, futur Louis XV. Grâce à cette réputation, et sans doute grâce à l’entremise d’Elisabeth-Charlotte, Gobert fut approché par la cour de Lorraine en 1707, afin de réaliser le portrait des ducs de Lorraine, d’Elisabeth – Charlotte d’Orléans et des quatre princesses. Il est probable que Gobert développa un atelier à cette période, puisqu’il semble avoir opéré des allers et retours entre Paris et la Lorraine, et même fait envoyer des portraits depuis Paris. Gobert obtint ainsi le titre de peintre ordinaire du duc de Lorraine, et continua de livrer des portraits à la cour, notamment en 1719 et en 1721. Il participa ainsi au rayonnement artistique de la cour de Lunéville, qui cherchait à s’inscrire dans le sillage de Versailles.
De retour à Paris, fort de cette prestigieuse introduction dont il se prévaudra en arborant le titre de «peintre ordinaire du duc de Lorraine », Gobert travailla ensuite pour les Condé et les Conti, et pour le prince-Électeur Max Emmanuel de Bavière. En 1737,le peintre brillait une ultime fois en présentant au Salon l'un de ses portraits les plus ambitieux, celui de la famille du duc de Valentinois (Monaco, palais princier). Par le choix de ses attitudes un peu figées, par la disposition affectée et gracieuse des doigts de ses modèles féminins, par l'emploi de travestissements historiés, par le type dépersonnalisé et flatteur de ses visages résolument placides, Gobert était parvenu à créer grâce à son travail acharné et reconnu, un style qui tranchait avec les œuvres de Largillierre et de Rigaud, ses contemporains.

Galerie Nicolas Lenté

Tableaux XVIIIe siècle Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Portrait de Marie-Anne de Bourbon-Condé en Flore, atelier de Pierre Gobert, vers 1715 » présenté par Galerie Nicolas Lenté, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Louis XIV, Tableaux et dessins.