EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690
Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690 - Tableaux et dessins Style Louis XIV Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690 - Antiquités Promenade
Réf : 79888
VENDU
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 81 cm X H. 94 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690 XVIIe siècle - Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690
Antiquités Promenade
Antiquités Promenade

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)1 39 78 73 92
+33 (0)6 64 42 84 66
Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690

Magnifique portrait représentant Catherine Angélique d’Albert de Luynes, marquise de Heilly.
La jeune femme est portraiturée en buste jusqu’à la taille, tournée de trois quarts, la tête face au spectateur.
Les cheveux poudrés, relevés sur le dessus « a la Fontanges », les boucles gracieusement retenues par un ruban rose, les deux petites mèches encadrant le front.
Le visage au regard vif et expression déterminée, est adoucie par des grands yeux noisette soulignés par des sourcils droits.
Elle tient délicatement dans sa main une boucle échappée du chignon.
Vêtue d’une robe de brocart, et d’un chemisier dont la fine dentelle blanche couvre partiellement son décolleté et ses bras.
Une grand étole verte émeraude attachée a sa manche par une agrafe de pierres précieuses, enveloppe la jeune femme et apporte du mouvement et du dynamisme a la composition créant un jeu de drapés sculpturales.
Le modelé du visage soigneusement élaboré, doté ...

Lire la suite

... d’ombres savamment exécutés, les étoffes harmonieusement arrangées et rehaussées de touches de lumière, toutes ses caractéristiques nous orientent vers l’atelier de Nicolas de Largilliere, un peintre brillant, un artiste hors pair, qui a su par ses multiples talents faire ressortir le meilleur du modèle et saisir les véritables traits de la personnalité.
Élégante et gracieuse la jeune marquise parée de ses plus beaux atours est le fidèle reflet de la haute société parisienne à l’apogée du règne de Louis XIV. L’apparence et l’image renvoyées par un portrait étant directement associées au statut social du modèle.
Plusieurs peintres français tels que Hyacinthe Rigaud, Nicolas de Largilliere et Francois de Troy, desireux de combler les désirs ostentatoires de cette haute société, se spécialisent en art du portrait et immortalisent a jamais leur clientèle de nobles et bourgeois, laissant un témoignage d’une France glorieuse et d’une France majestueuse que toutes les cours de l’Europe ne cessèrent d’imiter.

Huile sur toile de format ovale, dimensions : h. 76, l. 62 cm
Important cadre d’origine en bois doré et généreusement sculpté de fleurs, dimensions encadré : h. 94 cm, l. 81 cm.

Présence d’une ancienne étiquette manuscrite au dos donnant le nom du modèle.

Catherine Angélique d’Albert de Luynes (1668-1746) est la fille de Louis Charles d’Albert de Luynes, duc de Luynes et pair de France et de Anne de Rohan. Elle est mariée en 1694 à Charles Antoine II Gouffier, Marquis de Heilly, maréchal des Camps et Armées du Roi. Elle a pour sœur la celebre comtesse de Verrue, favorite du duc Victor-Amédée II de Savoie.

Nicolas de Largilliere, né le 2 octobre 1656 à Paris, où il est mort le 20 mars 1746, est un peintre français. Il est l'un des portraitistes les plus réputés des XVIIe et XVIIIe siècle. La longue carrière de Nicolas de Largillière s’étend sur les règnes de Louis XIV et Louis XV, au cours desquels il s’impose comme un portraitiste de premier plan. Ses effigies féminines, notamment, frappent par leur caractère introspectif et leur richesse décorative.
Formé à Anvers dans l’atelier d’Antoine Goubeau, qui lui enseigne l’étude d’après nature, Nicolas de Largillierre restera durant toute sa carrière, fidèle à ses préceptes. En 1673 il se rend en Angleterre où il travaille comme assistant dans l’atelier du portraitiste Peter Lely pendant près de sept ans. Il est agréé à l’Académie Royale dès son retour en France en 1683 et sera reçu trois ans plus tard « peintre de portraits et d’histoire » sur présentation du Portrait de Charles Le Brun (Paris, musée du Louvre).

Antiquités Promenade

<   XVIe siècle
Coffret de messager, XVe siècle France
Coffret de messager, XVe siècle France

3 800 €

Tableaux XVIIe siècle Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Portrait de la marquise de Heilly, atelier de Nicolas de Largilliere, vers 1690 » présenté par Antiquités Promenade, antiquaire à Cormeilles en Parisis dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIV, Tableaux et dessins.