EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) - Portrait de femme
Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) - Portrait de femme - Tableaux et dessins Style Louis XVI Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) - Portrait de femme - Stéphane Renard Fine Art
Réf : 88462
3 800 €
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Augustin de Saint-Aubin
Provenance :
France
Materiaux :
Crayon et pastel sur papier
Dimensions :
L. 19.5 cm X l. 17.5 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) - Portrait de femme
Stéphane Renard Fine Art
Stéphane Renard Fine Art

Tableaux et dessins du XVIIe au XX siècle


+33 (0) 61 46 31 534
Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) - Portrait de femme

Ce dessin d’une grande fraîcheur nous présente le profil d’une élégante des tous premiers mois du règne de Louis XVI, dessinée par Augustin de Saint-Aubin un beau jour de l’été 1776.

1. Augustin de Saint Aubin

Augustin de Saint-Aubin nait le 3 janvier 1736 dans une famille d’artiste : son père Gabriel-Germain (1696-1756) est brodeur du Roi et ses six frères et sœurs qui survivront (Charles-Germain (né en 1721), Gabriel-Jacques (en 1724), Catherine-Louise (en 1727), Louis-Michel (en 1731), Athanase (en 1734) et Agathe (née en 1739)) seront également artistes. L’aîné des garçons Charles-Germain deviendra dessinateur et brodeur comme son père, Gabriel sera l’un des dessinateurs les plus géniaux du XVIIIème siècle, Louis-Michel deviendra peintre à la manufacture de Sèvres, Athanase comédien alors que ses deux sœurs seront également des dessinatrices de talent.

La renommée d’Augustin de Saint-Aubin en tant que dessinateur et graveur ...

Lire la suite

... éclipse de son vivant celle de son frère aîné de douze ans Gabriel, avant que les recherches faites sur le XVIIIème siècle français à la suite des Goncourt ne redonnent à Gabriel sa prééminence.

Formé au dessin par son frère Gabriel, le jeune Augustin poursuit son apprentissage auprès du graveur Etienne Fessard (1714 – 1777) et se destine très tôt à la gravure.

Accepté à l’Académie Royale en 1771, il ne sera jamais reçu car il ne présentera jamais son morceau de réception, ce qui ne l’empêchera pas d’avoir une carrière pleine de succès et très prolifique en tant que graveur, puisque l’on estime sa production à plus de 1,300 gravures.

Les portraits – qu’ils soient dessinés ou gravés – constituent la meilleure part de son œuvre et la plus recherchée, en particulier par les Goncourt qui possédèrent plusieurs portraits parmi la douzaine de dessins d’Augustin de Saint-Aubin qu’ils avaient rassemblés.

2. Description de l’œuvre

Notre élégante est représentée de profil, le visage tourné vers la gauche – un profil très subtil puisque le cil de l’œil droit dépasse de la courbe du nez. Sa robe est fermée par un nœud réhaussé au pastel, une étoffe légère est nouée autour de son cou et sa coiffure est très élaborée : un chignon agrémenté de trois rouleaux et surmonté d’un chapeau de dentelle d’où s’échappe vers l’arrière une voilette aérienne.

Comme dans la plupart de ces « portraits dessinés à la mine de plomb mêlée d’un peu de pastel » envoyés par Augustin de Saint-Aubin aux Salons où il expose entre 1771 et 1789, nous ne connaissons pas l’identité du modèle. En revanche nous avons retrouvé en changeant le carton au dos du montage d’origine une inscription émouvante, difficile à déchiffrer mais qui pourrait être la date d’exécution de ce portrait : 26 (?) juillet 1776. Le cadre doré, avec pour seul ornement un ruban de perles, est typiquement Louis XVI et il nous semble vraisemblable que ce soit son cadre d’origine.

Si elle ne livrera jamais le secret de son identité, la figure de cette belle inconnue saisie un jour de l’été 1776 demeure comme l’écrivaient les Goncourt : « vivante encore aujourd’hui dans la fleur et le printemps de son teint, dans l’aimable rayonnement de sa chair décolletée ».


Principales sources bibliographiques :
Gabriel de Saint-Aubin, peintre, dessinateur et graveur Emile Dacier Paris et Bruxelles 1929
Le dessin français au XVIIIe siècle Louis-Antoine Prat Edition Musée du Louvre/ Somogy éditions d’art mars 2017

Conditions générales de livraison :

Les prix indiqués sont les prix au départ de la galerie.

En fonction du prix de l'objet, de sa taille et de la localisation de l'acheteur nous sommes en mesure de proposer la meilleure solution de transport qui sera facturée séparément et effectuée sous la responsabilité de l'acheteur.

Stéphane Renard Fine Art

Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) - Portrait de femme » présenté par Stéphane Renard Fine Art, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Louis XVI, Tableaux et dessins.