EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera
Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera - Tableaux et dessins Style Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera - Art & Antiquities Investment Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera -
Réf : 71136
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Pastel
Dimensions :
l. 75 cm X H. 90 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera XVIIIe siècle - Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera
Art & Antiquities Investment
Art & Antiquities Investment

Tableaux anciens, dessins, sculptures, objets religieux


+33 (0)6 77 09 89 51
Portrait de dame en Flore – Ecole de Rosalba Carriera

Coiffée d’un diadème fleuri et arborant une écharpe de fleurs, notre élégante jeune femme est portraiturée en Flore. Flore est la nymphe agraire vénérée par le peuple italique des Sabins et introduite dans le Panthéon romain dès sa fondation. Son équivalent grec est Chloris.
Flore est la divinité de la fertilité et de la floraison. C’est par la floraison que la nature se multiplie et donne des fruits. Ainsi, les nombreux portraits allégoriques figurant des dames en Flore voudraient mettre en avant la fécondité du sujet et sa vocation à enfanter. Mais on doit voir dans la délicatesse des fleurs et de leurs parfums que l’on imagine un hommage à la beauté des femmes peintes.
Notre portrait s’inscrit dans le sillon de « l’âge d’or du pastel » dont les maîtres du genre furent Maurice Quentin de la Tour, Jean Siméon Chardin, Jean-Baptiste Perronneau et la vénitienne Rosalba Carriera à qui l’on doit l’engouement pour cette technique en France.
Tout au long de sa carrière, elle peint principalement des portraits de femme, dont de nombreuses représentations en Flore. Notre tableau peut être situé à la fin du 18ème siècle.
Sous un verre ancien et dans un cadre en bois et pâte doré à décors de tors de feuilles de laurier.

Rosalba Carriera (Venise 1675 – Id. 1757) débute sa carrière comme miniaturiste. Elle peint des sujets qui viennent orner des tabatières, des carnets de bal ou des bijoux et rencontre un vif succès.
Dans la première décennie du 18ème siècle, elle se lance dans la peinture au pastel. Cette technique fera d’elle une artiste prisée dans toute l’aristocratie européenne. Préalablement employée pour les dessins préparatoires à la peinture à l’huile, la technique du pastel gagne ses lettres de noblesses en partie grâce à Rosalba et devient une technique artistique à part entière.

Ses portraits peints directement sur le papier sans dessin préalable sont d’une rare virtuosité. Sur l’invitation du riche marchand d’art Pierre Crozat, elle quitte Venise et séjourne 18 mois à Paris entre 1720 et 1721. L’aristocratie française se bouscule alors pour se faire portraiturer par la talentueuse vénitienne. Sa palette suave de rose et de bleu influence l’œuvre de Jean-Marc Nattier et ses pastels vaporeux aux formes fluides et aux visages luminescents engagent Maurice Quentin de la Tour à adopter cette technique.

Admise à l’Académie royale de peinture et de sculpture de Paris en 1722, Rosalba Carriera est l’artiste qui a fait la promotion du rococo vénitien à la cour de France.

Art & Antiquities Investment

Dessin, Aquarelle & Pastel