EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Plateau à décor rayonnant en pierres dures, Rome vers 1820
Plateau à décor rayonnant en pierres dures, Rome vers 1820 - Objets de Curiosité Style Restauration - Charles X
Réf : 85090
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
Italie-Rome
Materiaux :
Pierres dures
Dimensions :
Ø 87.5 cm
Objets de Curiosité  - Plateau à décor rayonnant en pierres dures, Rome vers 1820
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Plateau à décor rayonnant en pierres dures, Rome vers 1820

Grand plateau circulaire en marbre blanc incrusté d’une bande de marbre « vert de mer » et de cent quarante et un échantillons de pierres dures, séparés par des rayonnages en marbre noir, avec une réserve circulaire en malachite de l’Oural délimitée par du marbre antico rosso.
Parmi les échantillons :

Marbres : Portor, fleur de pêcher, grand antico, brèche Médicis, de Serravezza, de Médous, d’Arzo, Africaine, brocatelle d’Espagne, Cipolin de Grèce, jaune de Sienne, rose de Valence, rouge du Languedoc, levanto, incarnat turquin, bleu turquin, diaspre de Sicile, lumachelle, brèche Coraline …

Porphyres : pourpre d’Egypte, vert de Grèce, violet de Suède.

Granits : gris, rose, noir et diorite grise et noire d’Assouan

Pierres : serpentine, lapis Lazuli, spath fluor, pietra paesina, basalte, jaspe rouge et jaspe jaune tigré de Sicile, onyx, sardonyx, agate mousse, agate dentritique, albâtre cotonneux, fleuri, rubané ….

Trés bel état de ...

Lire la suite

... conservation.

Travail Romain vers 1820, probablement des ateliers de la fabrique de St Pierre au Vatican.

Dimensions : Diamètre : 87,5 cm

Provenance : Sir Watkin Williams-Wynn, 5e baronnet (25 octobre 1772 - 6 janvier 1840) puis par descendance.

Notre avis :

Le plateau que nous présentons a été acheté lors d’un voyage dit du grand Tour dans les années 1820.
Ce voyage était destiné à parfaire l’éducation et élever les centres d'intérêt de la jeunesse aristocratique, juste après leurs études, alors essentiellement fondées sur les humanités grecques et latines. La destination était principalement l'Italie, bien que les séjours débutaient souvent par le sud de la France et se terminés en Grèce.
Il était de bon goût de rapporter un trés bel objet décoratif, pour orner sa future demeure, une réplique de bronze ou de monument antique, une collection d’intailles, ou comme c’est le cas ici un plateau à échantillonnage de pierres dures.
Ces plateaux regagnaient ensuite les différents pays européens et étaient montés sur des guéridons par les plus grands ébénistes ou bronziers de l’époque.
Généralement il s’agissait de petits plateaux de cinquante ou soixante centimètres de larges, ornés de simples marbres multicolores.
Le plateau que nous présentons est différent et complètement hors norme de par son diamètre important (90 cm) et surtout par la qualité et la rareté des pierres employées.
En effet de nombreuses pierres proviennent de carrières épuisées depuis l’antiquités, comme le cipolin, le porphyre rouge d’Egypte ou vert de Grèce et sont donc issues de fouilles.
Les seuls ateliers capables de rassembler des variétés aussi rares étaient situés à Rome, ville ou convergèrent durant plusieurs siècles toutes les plus belles variétés de pierre en provenance des quatre coins de l’empire.
Parmi ces ateliers, la fabrique de St Pierre située au Vatican ce spécialisa dans la production de ce type de plateau.
Créé au XVI ème siècle, cet organisme de la curie romaine est chargé de la gestion et de l'entretien de la basilique Saint-Pierre de Rome, il est au 19ème siècle le seul atelier à pouvoir officiellement acheter et utiliser des pierres issues de fouilles.
Au sein de l’organisme, plusieurs ateliers lapidaires et de mosaïstes, oeuvrent à la restauration de la basilique mais aussi à le conception des cadeaux pontificaux ou de biens de luxe destinés à une riche clientèle venus faire le grand tour.
C’est probablement auprès de cet atelier que Sir Watkin Williams-Wynn qui était un des plus grands propriétaires terrien Gallois a acquéri notre plateau.
Un plateau trés proche mais incrusté de verres antiques était anciennement dans notre collection, il est attribuable avec certitude à Francesco Sibilio un des directeurs de la fabrique, qui fut le seul à utiliser des marqueteries de verres antiques dans ses productions.

Antiquités Franck Baptiste

Objets de Curiosité