EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818
Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 - Tableaux et dessins Style Restauration - Charles X Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 - Antiquités Franck Baptiste Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 - Restauration - Charles X Antiquités - Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818
Réf : 77540
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 126 cm X H. 158 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 XIXe siècle - Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 Restauration - Charles X - Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 Antiquités - Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818

Importante huile sur toile représentant les dieux Jupiter et Mercure reçus par les esclaves Philémon et Baucis.
La scène se déroule à l’intérieur de la maison défraichie du couple de vieillards.
Le peintre choisit l’instant ou Jupiter, après s’être rassasié avec Mercure, se lève et leur indique leurs véritables identités.
Tandis que Jupiter, simplement vêtu d’un drap blanc se tient debout dans la lumière, Mercure est accoudé à une table de pierre, il porte la pétase ailé et tient dans sa main la caducée.
Un cygne blanc, symbole d’amour et d’humanité, s’entrelace entre ses jambes.
Le couple, ridé et marqué par des années de dur labeur est prostré devant les dieux.
Dehors, un éclair annonce le début de l’orage qui va inonder tout le village.

Toile, cadre en bois doré et châssis d’époque et d’origine.

Cachet de cire à tête de minerve du Grand prix de Rome, en bas à gauche.

Travail Français, finale du Grand prix de ...

Lire la suite

... Rome de peinture 1818.

Dimensions :

Cadre : Hauteur : 158 cm ; Largeur : 126 cm

Toile : Hauteur : 145 cm , Largeur : 112,5 cm


Etude de l’oeuvre :

Comme l’atteste le cachet de cire à tête de Minerve, notre tableau a participé au concours du grand prix de Rome de 1818 dont le sujet fut : Philémon et Baucis.
Ce cachet, dont la bande de tissu enchasse le cadre et le châssis était apposé par le jury pour certifier de la bonne conformité du tableau pour la finale.
De la cinquantaine de participants ayant présenté un dessin, vingt furent sélectionnés pour présenter une esquisse puis dix pour réaliser le tableau à l’huile pour la finale.
Le premier grand prix de Rome de cette année là, du peintre Nicolas Auguste Hesse (1795-1869) est conservé au musée des beaux arts de Paris, le second grand prix, du peintre Amable Paul Coutant (1792-1837), est quand lui conservé au musée des beaux arts de Bourges.
Enfin la composition de François Dubois (1790-1871) est connue par une esquisse signée conservée dans une collection parisienne.
Notre tableau est donc l’oeuvre d’un des sept autres finalistes : , Jean Joseph Dassy (1791-1865) , Raymond Quinsac Monvoisin (1790-1870) , Michel Marigny (1795-1849), Jean Antoine Weber (1797-1875) , Charles-Emile Callande de Champmartin (1797-1883) , Paul Delaroche ( 1797-1856) ou Joseph Ferdinand Lancrenon (1794-1874).

A ce jour, d’importantes recherches ne nous ont pas permis de l’attribuer avec certitude à un peintre, même si la force, la construction de l’oeuvre et la palette de couleur nous renvoie aux meilleurs peintres de la période.
Ce tableau retrouvé « dans son jus » dans un grenier du sud de la France est une opportunité particulièrement rare d’acquérir une oeuvre pouvant s’avérer être une pièce de premier plan dans le futur.




Mythologie :

Baucis, femme pauvre et âgée, vivait, avec son mari Philémon, presque aussi vieux qu'elle, dans une petite cabane. Jupiter, sous la figure d'un simple mortel, et accompagné de Mercure, voulut visiter la Phrygie. Les deux voyageurs arrivèrent dans un bourg auprès duquel demeuraient Philémon et Baucis, et, affectant de succomber de fatigue, ils frappèrent à toutes les portes, demandant l'hospitalité. Pas un habitant ne voulut les recevoir. Ils sortirent du bourg, et allèrent frapper à la cabane des deux vieillards qui s'empressèrent de leur prodiguer leurs soins.

Tout était pauvre et vieux chez Philémon et Baucis, mais leur générosité, leur bon cœur suppléant à la fortune, tout ce qu'ils avaient fut mis à la disposition des dieux. Pour les récompenser, Jupiter les invita à le suivre jusqu'au haut d'une montagne ; et ils le suivirent docilement, malgré leur grand âge et leur marche pénible. Là ils regardèrent derrière eux, et ils virent tout le bourg et les environs submergés, excepté leur petite cabane qui fut changée en un temple merveilleux. Alors Jupiter dit à ces hôtes pieux et humains de lui exprimer un vœu, promettant de leur accorder de suite tout ce qu'ils demanderaient. Les deux époux souhaitèrent seulement d'être les ministres de ce temple, et de ne point mourir l'un sans l'autre.

Leurs souhaits furent accomplis. Parvenus à la plus grande vieillesse, ils se trouvaient un jour l'un pris de l'autre devant le temple ; tout à coup Philémon s'aperçut que Baucis se métamorphosait en arbre, en un magnifique tilleul, et Baucis, de son côté, fut étonnée de voir que Philémon devenait un superbe chêne. Ils s'adressèrent alors les adieux les plus tendres, qui cessèrent peu à peu comme un doux murmure dans leurs branches et sous leur feuillage.

Antiquités Franck Baptiste

XVIIIe siècle
L’accident de chariot, école française 1794
L’accident de chariot, école française 1794

Prix : Sur demande

Tableaux XIXe siècle Restauration - Charles X

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Philémon et Baucis reçoivent Jupiter et Mercure, 1818 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Tableaux XIXe siècle Restauration - Charles X, Tableaux et dessins.