EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener
Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener - Mobilier Style Transition Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener - Galerie Pellat de Villedon Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener - Transition Antiquités - Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener
Réf : 90341
38 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Jean-Henri Riesener
Dimensions :
l. 69.5 cm X H. 97.5 cm X P. 46 cm
Mobilier Commode - Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener XVIIIe siècle - Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener Transition - Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener Antiquités - Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener
Galerie Pellat de Villedon
Galerie Pellat de Villedon

Mobilier, objets d'art et tableaux


+33 (0)1 39 02 14 60
+33 (0)6 07 57 01 20
Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener

Petite commode marquetée de bois de rose, d’amarante et de filets de bois clair. Elle ouvre par trois tiroirs et repose sur quatre hauts pieds cambrés. La commode est surmontée d’un marbre gris Sainte-Anne. Elle est garnie de bronzes dorés et ciselés en sabots, en chutes, en entrées de setter, en anneaux de tirage.
Estampille de Jean Henri Riesener (maître en 1768)
Époque Transition
Ancienne collection Mühlbacher (jusqu’à descendance)?Restaurations d’usage
H. 97,5 x L. 69,5 x P. 46 cm?

La petite commode que nous présentons aujourd’hui porte la marque du célèbre ébéniste Jean-Henri Riesener (1734-1806). C’est notamment son parcours qu’il faut mettre en lumière pour comprendre quelle place ont eu ses meubles au sein de l’évolution de la production d’art décoratif français.
Ce dernier est d’origine allemande et vient s’installer dans sa jeunesse à Paris. Il entre alors dans un des plus prestigieux ateliers de la capitale : celui de ...

Lire la suite

... Jean-François Oeben. Sa carrière décolle : il devient un des principaux collaborateurs de l’atelier, puis prend sa direction à la mort de son fondateur en 1763. Par la suite, il épouse la veuve d’Oeben, Françoise Marguerite, et obtient enfin ses propres lettres de maîtrise : sa réussite est totale. Véritable sacre, il devient même fournisseur attitré de la cour pendant plus de dix ans. Ebéniste au succès considérable, il livre les châteaux royaux, les demeures princières, etc. Pierre Kjellberg le nomme « le maître incontesté du meuble Louis XVI ». Ses meubles témoignent tous d’une qualité de fabrication exceptionnelle. La diversité de son oeuvre est tout à fait remarquable également. Il produit des commodes et des secrétaires abondamment décorés. Il développe de complexes marqueteries et d’élégants bronzes. D’autre part, sa production compte aussi des meubles plus légers et à la sobriété étonnante tel que le prouve notre commode. Comme ses contemporains, il réalise des petits ouvrages garnis de peu de bronzes. Ces meubles plus simples sont notamment destinés aux appartements secondaires et plus intimes des commanditaires prestigieux.

Par ailleurs, il collabore avec beaucoup d’autres ébénistes afin de pouvoir répondre à la demande grandissante. Ainsi, les meubles sous-traités sont bien de la main d’un autre, mais dirigés selon la direction de Riesener et sont donc estampillés par ce dernier. C’est probablement le cas de notre commode qui possède un montage différent de celui utilisé par l’ébéniste.
Ce fait étonnant ne fait qu’ajouter un intérêt supplémentaire à notre commode, véritable témoin du fonctionnement des commandes au XVIIIe siècle.
De ce fait, ces meubles ne sont pas complément uniques : plusieurs « exemplaires » ont pu être réalisés pour des commanditaires diffèrents. Ainsi, notre commode étonnante par sa petite largeur et surtout par sa hauteur surprenante possède une ressemblance troublante avec celle livrée par Jean Henri Riesener en 1779 pour les appartements de Madame Elisabeth à Versailles.

Galerie Pellat de Villedon

XVIIIe siècle
Paire de bergères estampillée Mayeux
Paire de bergères estampillée Mayeux

16 500 €

Commode Transition

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Petite commode marquetée estampillée de Jean Henri Riesener » présenté par Galerie Pellat de Villedon, antiquaire à Versailles dans la catégorie Commode Transition, Mobilier.