EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730
Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 - Mobilier Style Régence Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 - Antiquités Franck Baptiste Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 - Régence Antiquités - Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730
Réf : 65235
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Provence
Materiaux :
Bois de tilleul laqué
Dimensions :
l. 127 cm X H. 201.5 cm X P. 57 cm
Mobilier Armoire - Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 XVIIIe siècle - Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 Régence - Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 Antiquités - Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730

Armoire en bois de tilleul laqué jonquille ouvrant par deux vantaux en façade et un tiroir à l’intérieur.
Modèle à décor en « lacca povera » de gravures découpées, coloriées et collées.
Les gravures représentant les quatre saisons sous les traits de déesses encadrées de couronnes de gerbes de blé et de scènes galantes.
Les montants et traverses hautes ornés de frises torses de feuillages, cornes d’abondances ou ses suspendent des puttis.
Les cotés à fond bleu ornés de scènes de parcs.
L’intérieur présente le papier peint d’origine, le plafond orné d’une gravure représentant un paysage exotique avec joueuse de mandoline devant un sultan turque.

Les gravures d’après l’oeuvre d’ Antoine Watteau (1684-1721).

Bon état de conservation, infîmes manques, restaurations d’entretien dans le piètement, corniche postérieure.

Travail du Duché d’Uzès vers 1720-1730.

Dimensions :

Hauteur : 201,5 cm ; Largeur : 127 cm ; Profondeur : 57 cm

Notre avis :

En premier lieux, il nous parait important de préciser que l’armoire que nous présentons a conservé son décor d’origine réalisé en Provence au début du 18 ème siècle.
Il ne s’agit pas d’une armoire surdécorée plus tard ou de tout autre copies.

La « lacca povera » ou « arte povera », littéralement « art pauvre » est née en Italie dans la région de Venise.
A l’origine il s’agit d’imiter les laques orientales à moindre frais, c’est à dire en découpant des gravures en les coloriant et en les ccollant sur un support de bois préalablement enduit d’une laque, le tout recouvert d’une dizaine de couches de sandaraque (résine issue d’un cyprès), ce qui permet de combler l’épaisseur des gravures et de les protéger.
La variété des motifs et des couleurs laissent libre cours aux décors les plus variés.

Si dans un premier temps le but est d’imiter et de rendre moins onéreux les pièces de ce type, trés vite cette production rencontre un succès considérable et devient l’apanage des plus grands collectionneurs.
Si l’Italie concentre la majorité des ateliers pratiquant la lacca povera ou lacca contrafatta comme on l’appelait à l’époque, un petit foyer de production à vu le jour dans la région d’Uzès à la fin du 17 ème siècle.

Il s’agit probablement à l’origine d’artistes italiens de passage en Provence et qui rencontrèrent tout les ingrédients nécessaires à l’établissement d’un atelier ce qui les poussa logiquement à s’installer.
En effet la tradition voulait que les parents et beaux parents des mariés offrent en cadeau de mariage une armoire trés sculptée, avec les attributs de l’amour, de la fertilité….
La présence toute proche des Cévennes et de petits ateliers produisant de minuscules armoires de bois blanc destinées aux petites pièces des mas lozériens est aussi un autre atout considérable.
En effet quoi de mieux et de moins cher qu’une petite armoire aux portes et aux cotés plats et sans aucune mouluration, une fois décorée ce type de pièce devait dégager un bénéfice considérable.
Il est donc probable que cette production fût trés abondante dans la première partie du 18 ème siècle et se diffusa dans tout le sud de la France.

Mais en raison de sa fragilité et de la non possibilité pour les possesseurs de restaurer seul le décor, trés peu d’armoire de ce type nous sont parvenues.
Les modèles ayant survécus sont tout simplement des pièces de musée.

Pour deux armoires présentant le même décor et probablement issues du même atelier :

Vente Sotheby’s Paris le 23 Mars 2006 lot 36 : 55 200 euros
Vente étude Massol 14 Décembre 2007 l : 38 415 euros.

Antiquités Franck Baptiste

Armoire Régence

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Petite armoire en « Lacca Povera » les quatre saisons, Uzès vers 1730 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Armoire Régence, Mobilier.

XVIIIe siècle
Armoire Régence Lyonnaise
Armoire Régence Lyonnaise

Prix : Sur demande

XVIIIe siècle
Armoire bressanne XVIIIe siècle
XVIIIe siècle
Petite armoire d'époque Régence