EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Personnage debout - Olmèque
Personnage debout - Olmèque - Archéologie Style Personnage debout - Olmèque - Galerie Mermoz
Réf : 84713
150 000 €
Époque :
Avant JC au Xe siècle
Provenance :
OLMÈQUE - Mexique, 900 - 400 AV. J.-C.
Materiaux :
Serpentine vert-brun foncé
Dimensions :
l. 5.3 cm X H. 13 cm X P. 3 cm
Archéologie  - Personnage debout - Olmèque
Galerie Mermoz
Galerie Mermoz

Art Précolombien


+33 (0)1 42 25 84 80
Personnage debout - Olmèque

Condition: Bon état
Pièce vendue avec un certificat d’authenticité

Ce magnifique personnage incarne toute la puissance créatrice et la force spirituelle du peuple olmèque.

Le visage présente des traits particuliers : bouche incurvée vers le bas, lèvres épaisses et relevées, yeux effilés légèrement inclinés, relief en V entre les arcades sourcilières arquées, nez imposant aux narines percées, joues pleines, menton saillant, mâchoires larges.
Autant d’éléments qui ne sont pas des choix hasardeux mais qui renvoient à la figure du jaguar, prédateur fascinant, maître du feu et de la nuit, placé par l’homme olmèque au cœur de sa mythologie et au sommet de son panthéon.

La forme du crâne, une constante également chez les figures dites « miniatures », est le signe d’une déformation rituelle.

Les gravures présentes sur les côtés de la tête sont rehaussés de cinabre rouge, une poudre minérale sacrée utilisée depuis des ...

Lire la suite

... millénaires pour enluminer les décors des objets cérémoniels en pierre et en céramique, permet en effet d’identifier ce qui ressemble à une pousse de maïs, dont les feuilles se séparent au niveau des tempes.

Si le visage et la tête de notre personnage sont particulièrement riches de significations, son corps est également parlant. Compacte et solidement charpenté, il est à l’image du corps trapu du jaguar. Les bras, collés au buste, sont pliés et les mains ont été mutilées rituellement. Le ventre est formé. Les plis de l’aine sont marqués.

L’homme est nu comme l’indique la marque du fessier visible à l’arrière. Il est cependant asexué comme la grande majorité des statuettes de ce type. Les jambes puissantes sont écartées et légèrement fléchies, ce qui donne une certaine dynamique au personnage. Les pieds ronds s’apparentent à des pattes et les orteils, figurés par de fines incisions verticales, ressemblent à des griffes.

Galerie Mermoz

Archéologie