EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Per Wickenberg (1812 - 1846) - Paysage fluvial au moulin,1839
Per Wickenberg (1812 - 1846) - Paysage fluvial au moulin,1839 - Tableaux et dessins Style Per Wickenberg (1812 - 1846) - Paysage fluvial au moulin,1839 - Chastelain & Butes
Réf : 91162
9 750 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Per Wickenberg
Provenance :
Suède
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 70 cm X H. -51 cm
Tableaux et dessins  - Per Wickenberg (1812 - 1846) - Paysage fluvial au moulin,1839
Chastelain & Butes
Chastelain & Butes

Peinture et sculpture du 19e et du début du 20e siècle


+32477427471
Per Wickenberg (1812 - 1846) - Paysage fluvial au moulin,1839

Paysage fluvial au moulin, 1839
Dimensions : 51 x 70 cm
Huile sur toile (Toile d'origine),
Signée et datée en bas à gauche
Toile de la maison Legendre

Per Wickenberg (1812 - 1846) naquit à Malmö, en Suède. Il est le fils d'un officier de l'armée. Il a montré un talent précoce pour le dessin et la peinture et a commencé à prendre des leçons privées à l'âge de treize ans. Après avoir terminé ses études secondaires en 1830, il a aidé sa famille en vendant des marchandises sur les péniches de Malmö. L'année suivante, ses amis et sa famille ont réuni suffisamment d'argent pour lui permettre de s'inscrire à l'Académie royale des beaux-arts de Suède.
Malgré cette aide financière, après un certain temps à Stockholm, il se retrouve en difficulté financière, qui s'atténue quelque peu lorsqu'on lui propose de loger dans la famille de Michael Anckarsvärd (1742-1838), un officier militaire qui est aussi un artiste à temps partiel.
Il a également reçu ...

Lire la suite

... le soutien de Johan Gustaf Sandberg (1782-1854), qui s'est avéré critique, ainsi que de la nouvelle Association suédoise pour l'art qui avait été fondée en 1832. Pendant une épidémie de choléra en 1834/35, il a pu séjourner dans une ferme à Närke appartenant à Johan Anckarsvärd.
En 1836, il a développé une sorte de maladie des yeux. Une fois de plus, les membres de la famille Anckarsvärd viennent à son secours et collectent les fonds nécessaires pour qu'il puisse se rendre à la station thermale de Töplitz afin de se soigner. Après sa guérison, il a passé quelque temps à Berlin.
Peu après, il se rendit à Paris où il partagea un atelier avec l'artiste Olof Johan Södermark (1790-1848), jusqu'à ce qu'il puisse s'offrir le sien, rue Saint-Honoré. Il attire bientôt une clientèle fortunée et peut obtenir un atelier plus grand, rue de la Bienfaisance à Paris. En 1838, il reçoit une médaille d'or au Salon de Paris. L'année suivante, il est nommé candidat membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture et devient membre à part entière en 1842, année où il reçoit l'Ordre royal de Vasa en Suède. Il a voyagé en France et dans les Pays-Bas et a fait un bref séjour à Londres en 1843. Pendant cette période, sa santé se détériore de plus en plus et son problème oculaire réapparaît chaque année, ce qui l'empêche de peindre. Lorsqu'on lui diagnostique une tuberculose, il s'installe à Nice, puis dans la station de montagne pyrénéenne d'Eaux-Bonnes, à la recherche d'un traitement. En vain, et il meurt à Pau en 1846, à l'âge de trente-quatre ans.
Ses œuvres peuvent être vues au Nationalmuseum, au Nordiska museet et au musée du Luxembourg, entre autres.

Conditions générales de livraison :

Dès réception du paiement intégral, nous expédions les produits dans le monde entier en faisant appel à des prestataires de services d'emballage et d'expédition professionnels.

Chastelain & Butes

Tableaux et dessins