EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV
Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV - Horlogerie Style Louis XV Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV - Antiquités Franck Baptiste Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV - Louis XV Antiquités - Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV
Réf : 71702
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze doré
Dimensions :
l. 50 cm X H. 61 cm X P. 20 cm
Horlogerie Pendule - Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV XVIIIe siècle - Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV Louis XV - Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV Antiquités - Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV

Rare et importante pendule dite aux deux chinois en bronze finement ciselé et doré.
Sur un tertre rocaille, deux chinois agenouillés dont un des deux s’appuie sur une souche d’arbre, soutiennent le tambour qui comprend le mouvement.
Au sommet, assis sur une pagode et dans un environnement de branchages, se trouve un jeune indien emplumé.
Les deux chinois portant la moustache traditionnelle sont revêtus du costume des soldats de l’empereur Quianlong , c’est à dire, bottes, tuniques et chapeau melon.

Le cadran émaillé à chiffres romains pour les heures et chiffres arabes pour les minutes porte l’inscription « Baillon à Paris » pour Jean Baptiste Baillon reçu maitre horloger en 1727.

La platine arrière gravée JB BAILLON PARIS et numérotée 3997.

Parfait état de marche, mouvement et suspension d’origine, révisé par notre horloger.

Travail Parisien d’époque Louis XV attribuable à Jean Joseph de St Germain.

Dimensions:

Hauteur: 61 cm ; Largeur: 50 cm ; Profondeur: 20 cm


Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791) reçu maitre fondeur en terre et sable par chef d’oeuvre le 15 Juillet 1748.
Il est un des plus grands bronziers du règne de Louis XV.
En 1765 il devient juré de la guilde des fondeurs-ciseleurs , défendeur acharné des droits d’auteurs , il propose et fait voter l’obligation pour les bronziers de signer leurs ouvrages.
En effet comme il l’indique dans une étiquette publicitaire de son atelier de la rue St Nicolas : il vend « toutes sortes de boetes et garnitures en ormolu » et « fait les dessins et modelles en cire » 
Il est le créateur de nombreux modèles à succès comme la pendule aux deux chinois, la pendule aux rhinocéros , à l’éléphant, au taureau ….


Jean-Baptiste III Albert Baillon, (1715-1772) horloger reçu maître en 1727.

Premier Valet de Chambre de la Reine Marie Leczinska et puis Valet de Chambre-Horloger Ordinaire de la Dauphine, Jean-Baptiste Baillon fut l'un des plus grands horlogers du XVIIIe siècle par l'étendue de son commerce. Il numérota les mouvements de ses montres et pendules et utilisa les caisses des bronziers Caffieri, Osmond et Saint-Germain. Sa clientèle prestigieuse fut à la mesure de sa réussite, comprenant le Garde-Meuble de la Couronne, la famille royale, la couronne d'Espagne et la haute aristocratie.

Notre avis:

Symbolisant parfaitement l’attrait pour les chinoiseries et l’exotisme du début du règne de Louis XV, le modèle aux deux chinois connu un trés grand succès.
Attesté dans l’inventaire du jeune Jean Joseph de St Germain dès 1747, il deviendra un des « best sellers » qu’il produira jusqu’a sa mort.
Toutefois en raison du prix de production très important de cette pendule d’apparat, un nombre de pièces limité sortirent de l’atelier.
De grande taille et illustrant le gout pour l’orient, cette pendule issue de l’alliance de deux des plus grands maîtres bronzier et horloger de Paris représente à nos yeux la quintessence des arts décoratifs sous le règne de Louis XV.
Les quelques modèles, avec différentes variantes, qui nous sont parvenus possèdent tous d’illustres provenances.


Pendules similaires ventes publiques:


Vente Christies Monaco 13 Décembre 1998 lot 340, cadran de Brindeau à paris : 892 500 francs.

Vente Marc-Arthur Khon 13 Avril 2017 lot 42, cadran de leroy : 58 000 euros


Deux pendules avec des cadrans de Baillon sont mentionnées dans les archives:

Vente de la collection de la marquise de Luart (Vente 5 Décembre 1959 - Galerie Charpentier - lot 58)

Vente de la baronne de Gunzburg ( vente Paris, Galerie Georges Petit, le 17 mai 1912, lot 105 ) , pendule qui pourrait être celle que nous présentons.

Pendule similaire dans les musées:

Musée des arts décoratifs de Lyon , cadran de Du Tertre.
Elle est illustrée dans : P. Verlet, Les bronzes français du XVIIIème siècle, Paris, 1987, p. 192, n°218. 


-Metropolitan museum de New York, cadran de Charles Leroy

Pendule similaire dans le marché de l’art:

Galerie Maurice Segoura, avec un cadran de Waltrin fils ; illustrée dans l’encyclopédie de la pendule Française P.Kjellberg page 123.

Galerie Jacques Perrin, variante sans le jeune indien avec un cadran de Vandercruse , illustrée page 123 de l’encyclopédie de la pendule française P.Kjellberg.

Bibliographie :

Jean-Dominique Augarde, « Jean-Joseph de Saint-Germain, Bronzearbeiten zwischen Rocaille und Klassizismus », Vergoldete Bronzen, II, Munich, 1986, p. 521-538.

Jean-Dominique Augarde, « Jean-Joseph de Saint-Germain, Bronzier (1719-1791), Inédits sur sa vie et son oeuvre », L'Estampille / L'Objet d'Art, n° 308, décembre 1996, p. 62-82.

Antiquités Franck Baptiste

Pendule Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Pendule aux deux chinois, par St Germain, Paris époque Louis XV » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Pendule Louis XV, Horlogerie.