EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770
Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770 - Horlogerie Style Transition Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770 - Antiquités Franck Baptiste Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770 - Transition
Réf : 72647
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Materiaux :
Bronze
Dimensions :
l. 20 cm X H. 34 cm X P. 12 cm
Horlogerie Pendule - Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770 XVIIIe siècle - Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770 Transition - Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770

Rare pendule au lion en bronze finement ciselé et doré.
Posé sur un socle néo-classique, le lion à la puissante musculature, porte sur son dos le tambour contenant le mouvement .
Un noeud de rubans maintient deux chutes de feuilles de lauriers qui pendent de chaque coté du cadran, au dessus une cassolette à la Grecque surmonte le tout.
Le cadran émaillé blanc à chiffre romain pour les heures et chiffres arabes pour les minutes est signé « Causard horloger du roi suivant la cour ».
La caisse en bronze attribuable au bronzier François Vion actif de 1764 à 1800.

Bon état de conservation, mouvement d’origine révisé par notre horloger , suspension à fil de soie, parfait état de marche.

Travail Parisien d’époque transition Louis XV-Louis XVI vers 1770-1775.

Hauteur : 34 cm ; largeur : 20 cm ; Profondeur : 12 cm

Causard « Causard Horloger du Roy suivant la Cour » correspond à la signature d’Edme-Jean Causard (1718-1780), l’un des plus importants horlogers parisiens du règne de Louis XV. Œuvrant dans un premier temps en tant qu’ouvrier libre, il devient Horloger Privilégié du Roi vers 1753 et installe son atelier rue Saint Honoré. A l’instar des meilleurs horlogers parisiens de l’époque, Causard s’entoure des plus talentueux ébénistes ou bronziers pour la création des caisses de ses pendules en faisant appel à Jean-Joseph de Saint-Germain, Nicolas Petit et aux Osmond. Au XVIIIe siècle, certaines de ses réalisations sont mentionnées notamment chez le maréchal de Duras, Blondel de Gagny et la marquise de Langeac.


Notre avis :

L’exotisme est encore trés en vogue à la fin du règne de Louis XV et les grands animaux tels l’éléphant, le rhinocéros ou encore le lion continuent de fasciner les foules.
Comme tout les artistes, les grands bronziers laissent libre court à leur imaginaire en réinterprétant cette puissante faune sauvage.
Jean Joseph de St Germain (1719-1791) est le premier à utiliser ces animaux pour soutenir le mouvement de ces créations horlogères.
Si la pendule à l’éléphant est la plus produite, celle au rhinocéros ou au lion sont beaucoup plus rares dans sa production.
Une pendule au lion signée de sa main et faisant anciennement partie de la collection Doucet (Photo) nous permet d’affirmer que François Vion s’est inspiré de son modèle.
Même posture avec le positionnement identique de la queue par exemple.
S’il a repris l’allure générale de cette pendule, il n’a pas oublié de la remettre au gout du jour, lui adjoignant un décor néoclassique (cassolette, guirlandes de Lauriers, noeuds de rubans) qui fait de cette pendule un symbole des créations « à la Grecque «  de la période dite Transition.
Un dessin trés proche de notre modèle est conservé à la bibliothèque Jacques Doucet (photo).
Notre pendule signée d’un des plus grands horlogers Français du règne du 18 ème siècle est une pièce de collectionneur, particulièrement rare sur le marché.

Antiquités Franck Baptiste

Pendule Transition

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Pendule au Lion, Causard horloger du roi vers 1770 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Pendule Transition, Horlogerie.