EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle
Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle - Céramiques, Porcelaines Style Louis-Philippe Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle - L'Egide Antiques Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle - Louis-Philippe Antiquités - Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle
Réf : 98871
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Meissen
Provenance :
Allemange
Materiaux :
Porcelaine pâte dure
Dimensions :
L. 18 cm X H. 12 cm
Céramiques, Porcelaines  - Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle XIXe siècle - Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle Louis-Philippe - Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle Antiquités - Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle
L'Egide Antiques
L'Egide Antiques

Porcelaine, Sculpture, tableaux et objets d'art européens 18e et 19e siècle


+ 32 25020493
+ 32 475432024
Paires de salières en porcelaine de Meissen, 19e siècle

Paire de raviers ou salières aux personnages de cour allongées, conçus pour le sel et le poivre. Décor à l’oignon en bleu. Petites fleurs sur les paniers. Belle qualité de blanc et peinture délicate. Marqué aux épées croisées. Très bel état.

Dimensions: H 11 et 12 cm x L 18 cm ( H 4 « 33 et 4 » 77 x L 7 « )

Manufacture de Meissen, première partie du 19ème siècle.

Le décor a l’oignon est une invention de Meissen, son succès fût tel qu’il sera repris par de beaucoup de manufactures en Europe.

Lit: Meissen a été fondée en 1710 dans le château gothique d’Albrechtburg. C’était le premier fabricant de porcelaine en Europe. L’année précédente, à Dresden, l’alchimiste Johann Friedrich Böttger, «faiseur d’or» et prisonnier d’Auguste le Fort (Electeur de Saxe et roi de Pologne) avait fait la découverte du secret de la porcelaine de pâte dure. Initialement, l’usine fabriquait du grès fin dit du « rouge de Böttger », avec des ...

Lire la suite

... reliefs et des motifs gravés. La première vraie porcelaine, mise sur le marché en 1713, était de style similaire à celle de Chine. A partir de 1720, la porcelaine devient blanche brillante, les couleurs de l’émail sont améliorées, les dessins sont de fantastiques « chinoiseries »; C’était l’époque des peintres-décorateurs avec J. G. Höroldt comme leader. Dans les années 1730, sous la direction du comte Brühl (jusqu’en 1752), les sculpteurs, avec J.J. Käendler à leur tête, sont dominant, produisant une gamme de personnages, d’animaux et d’oiseaux, des services à dîner richement décorés en relief, sans oublier les vases et l’art de la table. De 1756 à 1773, la porcelaine de Meissen est marquée avec les épées croisées au point entre les poignées. Cette période marque la transition vers le style néoclassique. En 1774, le comte Camillo Marcolini devint directeur, il occupera ce poste jusqu’en 1814. Le style néoclassique plus sobre dominera mais la manufacture décline en raison des pressions économiques et de la concurrence internationale de la manufacture française de Sèvres. Au début du 19ème siècle, des innovations techniques sont introduits et les blancs sont moulés dans le goût populaire contemporain ce qui améliorera la situation. En 1830, le nom passe de Königliche Manufaktur à Staatliche Porzellan Manufaktur. Les superbes modelages et peintures sont caractéristiques de la porcelaine de Meissen et, au cours des 50 années suivantes, sa production fût inégalée, largement exportée et souvent imitées. Tout au long du XIXe siècle, la qualité de Meissen reste inchangée et il y aura peu d’innovations, bien que la fin des années 1890 et le début des années 1900 aient marqué le début d’une approche plus inventive de l’Art nouveau. Meissen est toujours opérationnelle aujourd’hui.

Conditions générales de livraison :

à convenir avec le client en fonction de l'objet et du lieu de destination.

L'Egide Antiques

Céramiques, Porcelaines