EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly
Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly - Luminaires Style Restauration - Charles X Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly - Baptiste Jamez Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly - Restauration - Charles X Antiquités - Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly
Réf : 79762
3 400 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze doré et patiné
Dimensions :
H. 26 cm | Ø 12 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly XIXe siècle - Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly Restauration - Charles X - Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly Antiquités - Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly
Baptiste Jamez
Baptiste Jamez

Mobilier, objets d'art et tableaux du XVIIIe siècle


+33 (0) 6 62 59 77 70
Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly

Paire de flambeaux en bronze ciselé, doré et patiné composés d’une colonne au fût godronné coiffé d’un chapiteau formé d’un panier en vannerie chargé de fleurs. Le binet est orné de godrons et frises de pampres et la base circulaire à décor de pampres, rinceaux, palmettes et feuilles d’eau.
La base comporte plusieurs marques d’inventaires attestant leur appartenance à LOUIS-PHILIPPE Ier, Roi des Français (9 août 1830 — 24 février 1848), pour sa résidence du Château de Neuilly.

Marques d’inventaires : LP encadrant une couronne, N, numéro 11332 et LPN sous couronne, pour Louis-Philippe Neuilly.

Rapport de conditions : dorure ancienne, usures d'usage.


LOUIS-PHILIPPE Ier est né le 6 octobre 1773 à Paris, France, et est décédé le 26 août 1850 à Claremont au Royaume-Uni. Premier prince du sang sous la Restauration, le prince Louis-Philippe a porté successivement les titres de duc de Valois (1773-1785), duc de Chartres (1785-1790) et ...

Lire la suite

... de duc d’Orléans (1793-1830) avant d’accéder à la couronne en 1830, à la suite du renversement de son cousin CHARLES X. Il est le dernier roi français.


LE CHÂTEAU DE NEUILLY

Les origines du domaine remontent au règne de LOUIS XIV, le premier château ayant été construit au XVIIe siècle pour Louis Béchameil de NOINTEL, surintendant des finances du duc d’ORLÉANS et maître d’hôtel de LOUIS XIV. En 1740, il passe par testament à Marc-Pierre de Voyer de Paulmy, comte d’ARGENSON, chancelier du duc d’ORLÉANS, qui fait reconstruire le château sur les plans de Jean-Sylvain CARTAUD (1751).

Un temps loué comme résidence secondaire au prince Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD, qui y donna de somptueuses réceptions, Neuilly est acquise en 1804 par le prince MURAT qui augmente de façon considérable le domaine et demande à l’architecte Pierre-François-Léonard FONTAINE de construire une aile gauche et de superviser la décoration de l’ensemble. Devenu roi de Naples en 1808, tous les biens de MURAT sont réunis au domaine extraordinaire de la Couronne et le domaine passe à la princesse Pauline BORGHÈSE à titre de dotation.

En 1814, le domaine revient à la Couronne et est acquis par le duc d’Orléans, futur LOUIS-PHILIPPE Ier. Il est procédé à une nouvelle vague d’agrandissements des jardins et du château, qui devient la résidence d’été de la famille, toujours sous la direction de l’architecte FONTAINE.
Le château, dont la façade présente une alternance de portes vitrées et de pilastres de style ionien, est très largement ouvert sur l’immense jardin qui s’étend alors de l’île de la Jatte jusqu’aux portes de Paris.
Il s’agit alors de l’une des résidences préférées de la famille d’Orléans, qui y effectue de longs séjours durant le règne de LOUIS-PHILIPPE.

Le 25 février 1848, le château est pillé et partiellement incendié par des émeutiers. Il ne subsiste alors que l’aile droite dite Pavillon de Madame Adélaïde.

Le domaine est mis sous séquestre par NAPOLÉON III en 1852 et vendu par lot à partir de 1853. L’aile droite est rachetée en 1907 par la Congrégation des Sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve, qui la fait réaménager par l’architecte Maurice HUMBERT, et s’y installe définitivement le 23 septembre 1908.


BIBLIOGRAPHIE

• DE BASCHER Jacques, La Vierge noire de Paris, Paris, Téqui, 1980.
• FONTAINE Pierre-François-Léonard, Château de Neuilly. Domaine privé du roi, Paris, Imprimerie de Pihan Delaforest, 1836.
• GARRIC Jean-Philippe, Percier et Fontaine : les architectes de Napoléon, Paris, Belin, 2012.

Baptiste Jamez

Bougeoirs et Chandeliers Restauration - Charles X

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Paire de flambeaux royaux provenant du château de Neuilly » présenté par Baptiste Jamez, antiquaire à Paris dans la catégorie Bougeoirs et Chandeliers Restauration - Charles X, Luminaires.