EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830
Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830 - Objets de Vitrine Style Restauration - Charles X Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830 - Antiquités Franck Baptiste Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830 - Restauration - Charles X Antiquités - Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830
Réf : 73788
4 500 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Opaline, bronze doré
Dimensions :
H. 16.5 cm
Objets de Vitrine  - Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830 XIXe siècle - Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830 Restauration - Charles X - Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830 Antiquités - Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Paire de flacon en opaline gorge de pigeon vers 1830

Paire de flacons « canope » en opaline rose dite gorge de pigeon.
Belle monture en bronze finement ciselé et doré aux têtes de pharaons coiffées de Némes.

Un flacon fêlé avec petit manque au col.

Travail Parisien vers 1820-1830.

Hauteur: 16,5 cm

Dans l'Égypte antique, les vases canopes, au nombre de quatre, étaient destinés à recevoir les viscères embaumés du défunt. Ils étaient fabriqués en calcaire, en albâtre, en terre cuite, en céramique ou en faïence et étaient déposés près du sarcophage, dans la chambre funéraire du tombeau, sur une caisse ou une cuve.

Derrière le terme générique, adopté par les antiquaires en référence aux irisations de l’opale, se cachent diverses matières et de multiples formes retraçant près d’un siècle de création, du premier Empire à l’époque Napoléon III. L’opalisation du verre, obtenue par l’adjonction d’oxyde d’étain, est connue à Venise dès le XVIe siècle. Elle gagne progressivement le reste de l’Europe, mais c’est en France, à partir des années 1810, qu’elle est appliquée à un verre à base de plomb mis au point en Grande-Bretagne au XVIIe siècle, le cristal. Les premières opalines nationales en verre soufflé, objets de luxe réalisés par les cristalleries de Baccarat, du Creusot, de Saint-Louis et, un peu plus tard, par les manufactures de Bercy et de Choisy-le-Roi, prennent alors le nom de cristal d’opale. Sobres, elles adoptent des silhouettes inspirées de l’Antiquité, alors en vogue.
Les pièces les plus précieuses, tels les vases, les coupes ou les coffrets, sont montées en bronze moleté, ciselé et doré au mercure par des artisans spécialisés travaillant pour le compte de cristalleries ou de «magasins de nouveautés et de curiosités». Cet habillage précieux peut doubler la valeur des pièces.
Teintés le plus souvent à la chaux, les cristaux d’opale sont d’un blanc légèrement laiteux caractérisé par leurs reflets rougeoyants. D’autres couleurs existent, parmi lesquelles le turquoise, le bleu décliné en outremer, en lavande ou en bleu de lin, mais la plupart sont irrégulières. Peu produits, le jaune et le vert jade sont aujourd’hui recherchés par les collectionneurs en raison de leur rareté. Une teinte les détrône cependant au panthéon des opalines : le rose gorge-de-pigeon. Sa fabrication exigeante, obtenue par l’adjonction de sels d’or, en fait une couleur de luxe. C’est aujourd’hui la plus prisée.

Antiquités Franck Baptiste

XVIIIe siècle
Miroir en bois doré, époque Louis XVI vers 1780
Miroir en bois doré, époque Louis XVI vers 1780

Prix : Sur demande

Objets de Vitrine