EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond
Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond - Objet de décoration Style Directoire Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond - La Pendulerie
Réf : 82068
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Rémond
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze doré, bronze patiné
Dimensions :
l. 17 cm X H. 41 cm
Objet de décoration Cassolettes, coupe et vase - Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond XVIIIe siècle - Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond
La Pendulerie
La Pendulerie

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+33 (0)1 45 61 44 55
Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond

Attribuée à François Rémond

Rare paire d’aiguières « aux putti » en bronze très finement ciselé, moleté, patiné « à l’antique » et doré à l’or mat ou à l’or bruni

Paris, époque Directoire, vers 1795.
Hauteur 41cm ; largeur 17cm ; base : 9,7cm x 9,7cm.

Entièrement réalisée en bronze très finement ciselé, moleté, patiné « à l’antique » et doré à l’or mat ou à l’or bruni, chaque aiguière, en forme de buire néoclassique simulée, présente une panse en forme en œuf tronqué soulignée dans sa partie haute d’une frise de feuilles d’eau stylisées et surmontée d’un col largement évasé. La lèvre, à déversoir légèrement recourbé, tournesol et enroulements , est soulignée d’un large motif à feuilles d’acanthe et guirlandes de chêne enrubannées encadrant un mascaron masculin à thématique fluviale. L’anse est formée d’une superbe figure de putto debout légèrement drapé, dont les pieds sont posés sur un ...

Lire la suite

... motif de double acanthe qui suit les courbes de la composition. Le culot, à bouquet de larges feuilles nervurées, repose sur une bague à fins godrons et sur un piédouche uni agrémenté d’un bandeau à croisillons centrés de cabochons et ceinturé d’un tore à motifs torsadés de fines cordelettes alternées de perles en enfilages. Enfin, l’ensemble est supporté par une base quadrangulaire à cavet foncé d’une frise de feuilles lancéolées et de tigettes à graines.

La composition particulièrement originale de cette rare paire d’aiguières simulées, ainsi que la grande qualité de sa ciselure et de sa dorure, nous permettent de l’attribuer à l’œuvre de François Rémond, l’un des plus importants artisans parisiens des dernières décennies du XVIIIe siècle. Leur dessin, à anses formées de figures dénudées en pied, n’est pas sans rappeler un modèle d’aiguières en porcelaine de Sèvres et bronze finement ciselé et doré dont une paire est exposée à la Wallace Collection à Londres (voir H. Jacobsen, Gilded Interiors, Parisian Luxury & the Antique, publié à l’occasion de l’exposition « Gilded Interiors : French Masterpieces of Gild Bronze », The Wallace Collection, Londres, 2017, p.64-67) ; ainsi qu’une seconde paire à anses formées de satyre ou de sirène, portant la signature de Pierre Gouthière et la date 1767, qui appartient aux collections du Frick Art and Historical Center de Pittsburgh (reproduite dans C. Vignon et C. Baulez, Pierre Gouthière ciseleur-doreur du roi, The Frick Collection, New York, 2017, p.164-165, catalogue n°4). De nos jours, parmi les rares paires d’aiguières connues de modèle identique à celle proposée, citons particulièrement : une première paire qui a été proposée aux enchères à Paris au début des années 1970 (vente Palais Galliera, Maîtres Couturier-Nicolay, le 10 juin 1971, lot 145) ; ainsi qu’une seconde, acquise en mars 1934 et portant la marque d’inventaire « B 248 » au bonnet phrygien, qui appartient aux collections du Mobilier national à Paris (Inventaire GML-4510-001/002).

A l’instar de Pierre Gouthière, François Rémond (vers 1747-1812) est l’un des plus importants artisans ciseleurs-doreurs parisiens du dernier tiers du XVIIIe siècle. Il débute son apprentissage en 1763 et obtient ses lettres de maîtrise en 1774. Immédiatement son talent lui permet de se composer une riche clientèle parmi laquelle figuraient notamment certaines personnalités de la Cour. Mais surtout François Rémond, par l’intermédiaire du marchand-mercier Dominique Daguerre, participe à l’ameublement de la plupart des grands collectionneurs de la fin du XVIIIe siècle en fournissant des caisses de pendules, des chenets, des candélabres…toujours d’une très grande qualité d’exécution et aux compositions particulièrement raffinées et novatrices qui firent sa notoriété.

La Pendulerie

Cassolettes, coupe et vase Directoire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Paire d’aiguières « aux putti » en bronze ciselé, doré et patiné attribuée à François Rémond » présenté par La Pendulerie, antiquaire à Paris dans la catégorie Cassolettes, coupe et vase Directoire, Objet de décoration.