EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence
Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence - Mobilier Style Régence Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence - Antiquités Franck Baptiste Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence - Régence Antiquités - Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence
Réf : 92567
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France-Avignon
Materiaux :
Fer forgé et tôle
Dimensions :
l. 71 cm X H. 86 cm X P. 48.5 cm
Mobilier Console - Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence XVIIIe siècle - Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence Régence - Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence Antiquités - Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence

Rare paire de consoles en fer forgé et tôles dorées rivetées.
Modèle galbé en façade et sur les cotés.
La traverse haute ornée en partie médiane d’une acanthe en tôle dorée encadrée de deux rinceaux.
Les montants en fer battu, à volutes et décrochements, sont agrémentés d’acanthes en tôles dorées, ils sont terminés par des enroulements intérieurs, reliés entre eux par une acanthe en rappel de celle de la traverse haute.

Marbre gris et rose épousant la forme de la console. (un marbre d’origine, l’autre ancien mais probablement rapporté au 19 ème)

Trés bel état de conservation, avec sa veille dorure et ses restes de laque d’origine.

Travail du Comtat Venaissin, époque Régence vers 1720.

Dimensions :

Hauteur : 86 cm ; Largeur : 71 cm ; Profondeur : 48,5 cm

Bibliographie :

« Le mobilier de métal l’ancien régime à la restauration », Alain Renner, éditions Monelle Hayot.
Console à la forme proche présentée page ...

Lire la suite

... 47.



Notre avis :
 
Les consoles en fer forgé d’usages ou utilitaires sont peu courantes au 18 ème siècle, quand aux modèles d’apparat comme notre paire de consoles, elles sont de la plus extrême rareté.
La complexité et la pénibilité du travail nécessaire à une telle création est en partie la cause de ce phénomène.
Il semble que deux seulement foyers de productions aient vu le jour en France au 18ème siècle, un à Paris sous l’impulsion de Pierre Deumier serrurier des Bâtiments du roi et l’autre en Provence. (dans le Comtat Venaisisn )
La production Parisienne est réservée au château royaux et aux différentes commandes des cours européennes comme la console livrée pour le château royal de Varsovie en 1766. 
Deux consoles du même modèle et attribuables à Deumier sont conservées au Getty Muséum de Los Angeles et au Musée Nissim de Camondo à Paris.
Les artisans parisiens semblent avoir privilégié l’acier poli associé à des formes plus pures et moins rocaille.
A son opposée, la production provençale est plus exubérante, plus chargée et plus baroque, rappelant ainsi la proximité de l’Italie toute proche.
Les commanditaires de ces pièces se partagent entre l’élite de la noblesse et du clergé. 
Les inventaires anciens nous apprennent que quelques hôtels particuliers Aixois, Marseillais ou Avignonnais possédaient de telles pièces, le château Davignon en Camargue à part exemple conservé sa console depuis le 18 ème siècle.
Les généreuses donations et surtout le dévouement des meilleurs artisans ne comptant pas leurs heures permettent à quelques congrégations de recevoir de véritables chefs d’oeuvre de ferronnerie.
Nous pouvons citer par exemple la paire livrée à l’église des Saintes Marie de la Mer en Camargue ou encore celle livrée à la chapelle du verbe incarné en Avignon sous la Régence.Paire de consoles en fer forgé, Provence ép Régence

Rare paire de consoles en fer forgé et tôles dorées rivetées.
Modèle galbé en façade et sur les cotés.
La traverse haute ornée en partie médiane d’une acanthe en tôle dorée encadrée de deux rinceaux.
Les montants en fer battu, à volutes et décrochements, sont agrémentés d’acanthes en tôles dorées, ils sont terminés par des enroulements intérieurs, reliés entre eux par une acanthe en rappel de celle de la traverse haute.

Marbre gris et rose épousant la forme de la console. (un marbre d’origine, l’autre ancien mais probablement rapporté au 19 ème)

Trés bel état de conservation, avec sa veille dorure et ses restes de laque d’origine.

Travail du Comtat Venaissin, époque Régence vers 1720.

Dimensions :

Hauteur : 86 cm ; Largeur : 71 cm ; Profondeur : 48,5 cm

Bibliographie :

« Le mobilier de métal l’ancien régime à la restauration », Alain Renner, éditions Monelle Hayot.
Console à la forme proche présentée page 47.



Notre avis :
 
Les consoles en fer forgé d’usages ou utilitaires sont peu courantes au 18 ème siècle, quand aux modèles d’apparat comme notre paire de consoles, elles sont de la plus extrême rareté.
La complexité et la pénibilité du travail nécessaire à une telle création est en partie la cause de ce phénomène.
Il semble que deux seulement foyers de productions aient vu le jour en France au 18ème siècle, un à Paris sous l’impulsion de Pierre Deumier serrurier des Bâtiments du roi et l’autre en Provence. (dans le Comtat Venaisisn )
La production Parisienne est réservée au château royaux et aux différentes commandes des cours européennes comme la console livrée pour le château royal de Varsovie en 1766. 
Deux consoles du même modèle et attribuables à Deumier sont conservées au Getty Muséum de Los Angeles et au Musée Nissim de Camondo à Paris.
Les artisans parisiens semblent avoir privilégié l’acier poli associé à des formes plus pures et moins rocaille.
A son opposée, la production provençale est plus exubérante, plus chargée et plus baroque, rappelant ainsi la proximité de l’Italie toute proche.
Les commanditaires de ces pièces se partagent entre l’élite de la noblesse et du clergé. 
Les inventaires anciens nous apprennent que quelques hôtels particuliers Aixois, Marseillais ou Avignonnais possédaient de telles pièces, le château Davignon en Camargue à part exemple conservé sa console depuis le 18 ème siècle.
Les généreuses donations et surtout le dévouement des meilleurs artisans ne comptant pas leurs heures permettent à quelques congrégations de recevoir de véritables chefs d’oeuvre de ferronnerie.
Nous pouvons citer par exemple la paire livrée à l’église des Saintes Marie de la Mer en Camargue ou encore celle livrée à la chapelle du verbe incarné en Avignon sous la Régence.

Antiquités Franck Baptiste

Console Régence

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Paire de consoles en fer forgé, Provence époque Régence » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Console Régence, Mobilier.