EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle
Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle - Luminaires Style Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle - Brozzetti Antichità Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle - Antiquités - Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle
Réf : 81153
4 500 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze
Dimensions :
l. 14 cm X H. 14.8 cm X P. 5 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle XIXe siècle - Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle  - Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle
Brozzetti Antichità
Brozzetti Antichità

Antiquités Européennes


+ 39 348 4935001
Paire de Bougeoir à main en bronze ciselé et doré, France XIXe siècle

La particulière paire de petits bougeoir à main est réalisée en bronze ciselé et doré et date de la seconde moitié du XIXe siècle. Stylistiquement est attribuable au célèbre bronzeur français Ferdinand Barbedienne (1810-1892).
Les bougeoir à main représentent deux lévriers, des chiens très aimés par la noblesse pour leur grâce, leur élégance et leur beauté aristocratique, qui, assis, tournent avec élégance la tête vers l’arrière. De leur queue partent un bras qui sert à la fois de prise et, au sommet, de porte-bougie. Certaines décorations sont réalisées à ciseau avec des motifs géométriques de goût oriental.
Ce couple de bougeoir à main de belle exécution et en bon état de conservation se distingue par la remarquable décorativité, conférée par l’ornement oriental et par le sujet curieux et amusant.
Ferdinand Barbedienne est né le 10 janvier 1810 à Saint-Martin-de-Fresnay, Calvados. En 1838 il fonda une fonderie avec son ami Achille ...

Lire la suite

... Collas (1795-1859) et en peu de temps la Collas & Barbedienne produisit plus de mille types de sculptures prises de modèles anciens et contemporains. Entre 1850 et 1854, l’entreprise était très connue et produisit des meubles pour l’hôtel de Ville de Paris. Il a remporté de nombreux prix et distinctions dans des expositions comme celle de Londres en 1862. Produisit des meubles, des vases, des horloges, des lustres et des objets décoratifs principalement en style néo-gothique et néoclassique. En 1866, il reçut la médaille d’or de Jean Goujon par la Société d’encouragement pour l’Industrie Nationale. Quand l’associé Collas est mort, Barbedienne est devenu le seul propriétaire de l’entreprise qui a continué à produire avec des normes de qualité élevées. En 1875 environ, il réalisa les fusions du magnifique lit à baldaquin dessiné par Édouard Lièvre (1829-1886) pour émilie Valtesse de la Bigne, aujourd’hui exposé au musée des arts décoratifs de Paris. De nombreux artistes et fondeurs importants ont collaboré avec Barbedienne, comme David d'Angers, Jean-Baptiste Clesinger. Dans les années 70 du XIXe siècle, il acheta 125 modèles d’Antoine Louis Barye qui furent ensuite fabriqués et commercialisés en 1876. Dans leurs ateliers se formèrent des artistes comme Auguste Rodin et Emmanuel Fremiet. Ferdinand Barbedienne mourut à Paris le 21 mars 1892.

Conditions générales de livraison :

Chaque livraison est évaluée avec le client.
Nous pouvons livrer chaque semaine à Paris.
Pour les autres destinations, il sera évalué pour chaque article vendu.

Brozzetti Antichità

XVIIIe siècle
Paire de chenets Louis XVI
Paire de chenets Louis XVI

6 500 €

Bougeoirs et Chandeliers