EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe
Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe - Argenterie et Orfèvrerie Style Napoléon III Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe - Emmanuel Redon Silver Fine Art Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe - Napoléon III Antiquités - Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe
Réf : 83393
48 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
FROMENT MEURICE
Provenance :
France
Materiaux :
Argent massif
Dimensions :
L. 68.5 cm X l. 36 cm X H. 24.5 cm
Poids :
5150 Kg
Argenterie et Orfèvrerie  - Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe XIXe siècle - Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe Napoléon III - Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe Antiquités - Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe
Emmanuel Redon Silver Fine Art
Emmanuel Redon Silver Fine Art

Argenterie et Orfèvrerie des XIXe et XXe siècles


+33 (0)6 71 68 57 94
Orfèvre FROMENT MEURICE - Centre de table en argent massif XIXe

Important centre de table en argent massif, de forme
oblongue sur une base partiellement ajourée. Le corps à
contours repoussé de motifs rocaille et centré sur deux
côtés d’un cartouche, est flanqué de deux anses en forme de
triton-putto.

Longueur tête des putty : 67 cm
Hauteur têtes putty: 24 cm
Hauteur cartouche centrale 17 cm
Largeur : 35,5 cm
Poids : 5160 gr
Matière: argent 1er titre
Poinçon: Minerve
Époque : 2nde partie du XIXe siècle
Orfèvre/estampille: FROMENT-MEURICE
Origine : France, Paris

OEUVRE DE COMPOSITION COLLABORATIVE
Émile Froment-Meurice s’inspire pour ce centre de table du service du duc de Luynes réalisé entre 1846 et 1855 par son père sur des modèles de Feuchère, exécutés par Doussamy et D’Honoré, mais aussi de celui du duc de Medina Celi réalisé en 1860. On trouve aussi des éléments similaires sur le surtout de table de Napoléon III qu’il crée en 1867 en collaboration avec Emile François Carlier ...

Lire la suite

... (1827-1879) dont notamment les putti furent prisés pour leur « dynamisme » par les critiques à l’Exposition universelle de 1867.

LE GOÛT FRANÇAIS
Émile François Carlier est le plus proche collaborateur d’Émile. Il rejoint la maison probablement sur les conseils de son maître Jean-Jacques Feuchère (1807- 1852) qui a lui aussi beaucoup collaboré avec François- Désiré tout comme un autre de ses élèves, Jean- Baptiste-Jules Klagman (1810-1867). Il retient sans aucun doute de cette formation, le goût du style néoclassique et romantique mais surtout le besoin de préserver et de promouvoir ce que l’on va appeler le « goût français » en réaction à l’internationalisation du marché. En effet Feuchère est, dès 1848, l’initiateur d’un projet d’établissement d’écoles d’art industriel 1 dont l’un des principaux objectifs est la transmission de connaissances par le biais de cours, de conférences publiques, d’expositions ainsi que la mise en place de concours. Si l’union centrale ne parvient pas à établir un collège de beaux-arts appliqués à l’industrie, vont néanmoins s’ouvrir des écoles pour les apprentis, établies par les chambres syndicales de ces industries, dont celle pour les orfèvres et bijoutiers placée sous la direction d’Émile Carlier et de Félix Fossey, un peintre décorateur 2. Les modèles utilisés sont empruntés aux traditions de l’art décoratif établies par les plus grands ornemanistes français tel que Meissonnier et remis à disposition par des publications telles que Matériaux et Documents d’Art Décoratif publié par Armand Guérinet. Carlier maintient donc cet héritage décoratif qui a fait la gloire et la réputation de l’orfèvrerie française.

LE CENTRE DE TABLE : FONCTION ET STATUT SOCIAL
Froment-Meurice crée ici une pièce typique du XIXe, qui combine un décor rocaille cher au XVIIIe et symptomatique du grand goût français, avec une forme fondamentalement XIXe. En effet le centre de table est l’héritier du surtout du XVIIIe, pièce centrale de la table qui s’accompagnait de soupières, saucières et plats divers. Sa complexité fonctionnelle et sa richesse décorative en font presque un symbole du succès et du rang social de son propriétaire. Après tout, c’est à table, autour d’un repas, que la diplomatie comme les affaires sont menées et conclues. Le centre de table reste donc encore un symbole de pouvoir désormais abordable pour tous au XIXe siècle.

Conditions générales de livraison :

La Galerie Emmanuel Redon vous donnera toute satisfaction..
REGLEMENT: Vous avez la possibilité d’acheter en ligne sur notre site en nous contactant par e-mail. Nous vous donnerons l’IBAN afin de pouvoir effectuer le transfert bancaire international.

LIVRAISON : Pour le transport, nous pouvons nous mettre d’accord pour un prix incluant assurances et transport tout compris.

Seules les taxes d’importation applicables dans chaque pays restent à votre charge.
L’emballage et le suivi du transport sont assurés par des transporteurs professionnels spécialisés en Œuvres d’art.

Le transport se déroule de la façon suivante :
Une Facture descriptive de l’objet vous est envoyé par e-mail ainsi que les coordonnées du transporteur.
Dès que nous avons reçu les transferts de la totalité du paiement de l’achat effectué, le transport est lancé et vous êtes informés du moment de la livraison.
Dès la réception du colis, dans le cas d’un dommage pendant le transport,
vous devez vérifier l’état de la pièce et émettre des réserves au transporteur qui vous livre pour faire jouer l’assurance : sans cette démarche, l’assurance ne peut être activée. Mais de toutes évidences nos pièces arrivent toujours en parfait état.

Emmanuel Redon Silver Fine Art

Argenterie et Orfèvrerie