EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres
Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres - Céramiques, Porcelaines Style Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres - Anne Besnard Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres - Antiquités - Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres
Réf : 93843
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Sèvres
Provenance :
France
Materiaux :
Biscuit de porcelaine
Dimensions :
H. 72 cm
Céramiques, Porcelaines  - Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres XIXe siècle - Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres  - Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres Antiquités - Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres
Anne Besnard
Anne Besnard

Meubles, tableaux et objets d'art


+33 (0)6 73 39 10 31
Nymphe descendant au bain, dite La Baigneuse de Falconet, Manufacture de Sèvres

Étienne Maurice Falconet, sculpteur français, est né en 1716 à Paris, il y est mort en 1791. Maître de l' école baroque il est aussi un sculpteur néoclassique. Issu d'une famille modeste il apprend le métier de charpentier, autodidacte il sculpte le bois et modèle la terre, ses créations sont remarquées par Jean Baptiste Lemoyne dont il devient l' élève, il reste dix ans dans son atelier à perfectionner son art, il y rencontre Pigalle et Pajou. Il aura la chance d'approcher la marquise de Pompadour qui lui passe plusieurs commandes et sa protection lui permet d'obtenir des commandes royales puis la direction de l' atelier de sculpture de la manufacture de Sèvres, pour laquelle il exécute de nombreux modèles en biscuit. En 1757 il expose au salon sa « nymphe qui descend au bain » d’un geste très gracieux, la jeune femme achève de retirer son vêtement et tend son pied gauche pour goûter la température de l’eau, cette sculpture connaît un succès ...

Lire la suite

... retentissant et elle est reproduite de nombreuses fois, dès 1758 elle est diffusée par la manufacture de Sèvres.
Il est nommé membre de l' académie Royale de peinture et de sculpture en 1754.
Différentes marques sont apposées au dos du socle, la marque « Sèvres », écrite en toutes lettres à l’intérieur d'un cartouche en creux, correspond aux biscuits produits entre 1888 et 1891, figure aussi la date 4 – 90 vraisemblablement pour avril 1890, les initiales des mouleurs et répareurs et les lettres L V qui désignent la pâte Lauth-Vogt, « porcelaine nouvelle », inventée à la manufacture de Sèvres par Charles Lauth administrateur de 1879 à 1887 et Georges Vogt Chimiste et directeur technique 1880 à 1909, permettant une production de grande qualité.
Époque deuxième moitié du XIXe siècle.
Deux petites restaurations sont à signaler, le bout du petit doigt de la main gauche et le pouce du pied gauche.
Hauteur 72 cm.

Anne Besnard

XVIIIe siècle
Commode Régence XVIIIe siècle
Commode Régence XVIIIe siècle

15 800 €

Céramiques, Porcelaines