EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Nature morte au homard et pièce d’orfèvrerie - Atelier de Joris van Son (1623-1667)
Nature morte au homard et pièce d’orfèvrerie - Atelier de Joris van Son (1623-1667) - Tableaux et dessins Style Nature morte au homard et pièce d’orfèvrerie - Atelier de Joris van Son (1623-1667) - Galerie FC Paris
Réf : 88509
VENDU
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Flandres
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 75 cm X H. 54 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Nature morte au homard et pièce d’orfèvrerie - Atelier de Joris van Son (1623-1667)
Galerie FC Paris
Galerie FC Paris

Tableaux anciens et sculptures des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles


+33 (0)6 26 62 14 87
Nature morte au homard et pièce d’orfèvrerie - Atelier de Joris van Son (1623-1667)

École Flamande du XVIIe siècle.

Huile sur toile
Cadre en bois mouluré et noirci de style
Dimensions totales : 54 x 75 cm. La toile seule : 38 x 58 cm

Cette belle Nature morte au homard, est caractéristique des opulentes compositions très en vogue dans les Flandres au XVIIème siècle, soigneusement quoique simplement agencées et souvent archaïques par leur système de superposition.
Le peintre emploie avec maîtrise une matière grasse et crémeuse et de délicats glacis, ainsi qu'une palette éclatante aux tons brillants et toujours bien harmonisés. En effet, les jeux de rappels de nuances subtiles, comme le rouge vermillon du homard, le jaune d’or des pêches, le blanc de la nappe, illustrent bien cet équilibre chromatique discret et raffiné.
Ainsi, se découpant sur le fond, une fine coupe de porcelaine importée du bout du monde et une pièce d’orfèvrerie représentant une nef, rendant hommage au travail des artisans Flamands.

Atelier de Joris Van Son ...

Lire la suite

... (1623-1667)
Déclaré "Peintre excellent en fruits, fleurs..." Par ses contemporains, Dans la lignée de Jan Davidsz de Heem, Joris Van Son s’est spécialisé dans le genre des pronkstilleven, ces natures mortes initiées à Anvers dans les années 1640, d’un style très ornemental, composées d’objets luxueux mais aussi de nombreux fruits et parfois d’êtres vivants.

Anversois de naissance, Joris Van Son devint maître de la guilde de Saint-Luc vers 1643. Nous n’avons pas d’informations sur sa formation, mais son style s’apparente à celui du peintre Jan Davidsz de Heem, qui vivait dans la cité flamande dans les années 1630. Bien que mort assez jeune, à 44 ans, il eut une brillante carrière et ses œuvres furent très appréciées des collectionneurs, tels le peintre Victor Wolfvoet ou le marchand Geraert Van Dorth. Il faut dire que ses natures mortes étaient très en vogue à l’époque. Bien qu’elles fassent preuve d’ostentation, elles peuvent également être interprétées comme des peintures de vanité, véhiculant une morale par l’intermédiaire de nombreux objets à forte signification symbolique.

Conditions générales de livraison :

Nous organisons la livraison dans le monde entier. Un devis vous sera établi lors de votre achat. Veuillez nous consulter.

Galerie FC Paris

Tableaux XVIIe siècle