EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis
Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis - Tableaux et dessins Style Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis - Quirinal Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis - Antiquités - Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis
Réf : 81051
58 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Maurice Utrillo (1883-1955)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur panneau
Dimensions :
l. 22 cm X H. 27 cm
Tableaux et dessins Tableaux du XXe siècle - Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis XXe siècle - Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis  - Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis Antiquités - Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis
Quirinal
Quirinal

Tableaux et Dessins


+33 (0)6 08 17 28 49
Maurice Utrillo (1883-1955) - Montmartre - La rue du Mont-Cenis

Maurice Utrillo (1883-1955)
« Montmartre » ; Vue de la rue du Mont-Cenis, vers 1940-1942.
Huile sur panneau.
27 x 22 cm.
Signé en bas à droite, titré en bas à gauche.

Provenance :
- Collection privée, Israël,
- Collection privée, Hong Kong,
- Collection privée, France.

Notre vue de la rue du Mont-Cenis est un petit bijou de la "période colorée" d’Utrillo, illustrant une de ses vues favorites de son Montmartre natal, aujourd’hui disparu.

Dès 1912, le peintre, logé par le propriétaire d’un petit restaurant appelé familièrement Le casse-croûte, a peint cette rue, longue voie cardinale, qu’il voyait depuis la fenêtre de sa chambre. Il l’a représenta plus de 70 fois, sous toutes les saisons, et avec une dizaine de points de vue différents.

Dans notre tableau, le point de vue adopté, orienté vers le Nord, offre à la vue, à droite, les deux célèbres maisons de Mimi Pinson (fig.2), petite couturière mythique devenue l'archétype ...

Lire la suite

... poétique de la petite Montmartroise, et, plus loin, celle du compositeur Berlioz. Ce tronçon de la rue du Mont-Cenis, à l’intersection avec la rue Saint Vincent, et sa symphonie harmonieuse de vieilles maisons sera brisée à la fin des années 1920, lorsque des promoteurs construiront des immeubles de rapport contemporains (fig.3).

Ce même point de vue, à quelques mètres près, se retrouve dans deux autres œuvres en collections privées. L’une, réalisée vraisemblablement un jour de printemps orageux, par cette ambiance saturée de nuances de gris, rappelle la première période de l’artiste ou « période blanche », de 1912 à 1914 (fig.5). On distingue tout de même plusieurs touches de verts vifs dans les arbres, la ruelle est vide de présence humaine. L’autre, datée de 1923, a vraisemblablement été réalisée à la fin de l’été : l’ambiance est plus chaleureuse et vivante, la végétation est encore dense, d’un vert de chrome, seules quelques touches oranges laissent deviner le début de la chute des feuilles (fig.6).

Pour notre vue, aux effets de matière en parfait état, la palette employée déploie une grande vivacité et une richesse chromatique : des rouges corail, cerise, brique et écarlate ; des bleus céruléen, cobalt, un ciel azurin de début de printemps, et de beaux empâtements jaune, rose, violet dans les frondaisons de la partie supérieure gauche.

Conditions générales de livraison :

• Retrait en galerie, à Paris.
• Livraisons possible par nos soins aux frais de l'acheteur (frais à déterminer en fonction de l'encombrement et du lieu).

Quirinal

Tableaux du XXe siècle