EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle
Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle - Miroirs, Trumeaux Style Louis XV Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle - Franck Baptiste Provence Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle - Louis XV
Réf : 98171
1 650 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Provence
Materiaux :
Bois de tilleul doré à la feuille
Dimensions :
H. 104 cm
Miroirs, Trumeaux  - Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle XVIIIe siècle - Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle Louis XV - Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle
Franck Baptiste Provence
Franck Baptiste Provence

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Miroir de Beaucaire, Provence 18e siècle

)Miroir à pare-closes en bois doré a la feuille.
Modèle dit de "Beaucaire", les montants à décor d'enroulements d'acanthes et feuilles de vigne, le fronton orné d'une corbeille de fruits dans une large coquille sur fond de glace.

Dorure, parquetage et verres au mercure d'origines.

Travail Provençal d'époque Louis XV.

Hauteur: 103 cm ; largeur: 54 cm

Contrairement aux idées reçues le miroir de Beaucaire n'était pas fabriqué dans cette ville.?Il y était par contre vendu lors de la foire annuelle.?

La foire de Beaucaire était de loin l'évènement commercial le plus important de France et même d'Europe avec une fréquentation estimée a plus de 120 000 personnes vers 1780.
On pouvait trouver l'ensemble des produits de l'industrie Française.
Les ateliers de miroiterie qui travaillaient le plus souvent sur commande pour l'élite de la noblesse et du clergé produisaient cependant un modèle plus courant en série avec des verres plus fins, un décor plus ...

Lire la suite

... plat, le plus souvent cloué a un plancher en pin.

De tailles diverses mais toujours de formes sensiblement identiques cette production était destinée a être écoulée lors de cette foire. 

Les ateliers de faïence de Moustiers fonctionnaient aussi de la même manière a la fin du 18 ème siècle, une production de très grande qualité sur commande et des modèles réalisés plus rapidement pour la foire a décor dit de Beaucaire.
Cependant il ne faut imaginer que cette production était destinée aux ouvriers, les archives nous apprennent qu'un miroir de Beaucaire de petite dimension coutait près d'un an de solde d'un militaire sous le 1er Empire. (Girault de Saint-Fargeau, dictionnaire industriel de la France, 1847).

Franck Baptiste Provence

Miroirs, Trumeaux