EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Michelangelo Maestri – paire de scènes mythologiques
Michelangelo Maestri – paire de scènes mythologiques - Tableaux et dessins Style Michelangelo Maestri – paire de scènes mythologiques - Galerie Lamy Chabolle
Réf : 90921
3 500 €
Époque :
XIXe siècle
Dimensions :
L. 66 cm X l. 56 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Michelangelo Maestri – paire de scènes mythologiques XIXe siècle - Michelangelo Maestri – paire de scènes mythologiques
Galerie Lamy Chabolle
Galerie Lamy Chabolle

Mobilier et objet d'art des XVIIIe, XIXe et XXe siècle


+33 (0)1 42 60 66 71
+33 (0)6 11 68 53 90
Michelangelo Maestri – paire de scènes mythologiques

Michelangelo Maestri (mort en 1812) d’après les gravures de Tommaso Piroli (1752-1824).
Paire de scènes mythologiques : Oreste et Pylade conduits pour être sacrifiés reconnus par Iphigénie et Bacchus recevant des offrandes.
Gouache sur papier.
Début du XIXe siècle.

Ces scènes sont tirées du recueil de gravures Antiquités d’Herculanum réalisé par Tommaso Piroli et édité par les frères Piranèse, entre 1804 et 1806. L’ouvrage avait pour vocation d’illustrer et de diffuser les peintures murales découvertes à Herculanum au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Les explications données par un certain Chaude complètent les gravures en donnant des indications sur la couleur et que Maestri a suivies à la lettre.
La première représente une scène tirée de l’Orestie d’Eschyle. Oreste, poursuivi par les Furies, reçoit l’ordre d’Apollon d’aller en Tauride et de rapporter à Athènes une statue d’Athéna dans l’espoir de calmer ...

Lire la suite

... les déesses vengeresses. Une fois arrivé en Tauride avec son ami Pylade, les deux hommes sont capturés et conduits pour être sacrifiés à la déesse. La sœur d’Oreste, Iphigénie, n’est autre que la prêtresse chargée du sacrifice, elle les reconnait et leur permet de s’échapper. Ici, il s’agit de la scène de la reconnaissance d’Iphigénie, représentée à droite, qui se fige en apercevant son frère.
La seconde scène représente Bacchus au centre, portant une thyrse, qui reçoit des offrandes données par des bacchantes sur la gauche, avec son favori le jeune Ampelus et une hiérophante ou une nourrice derrière lui à droite.
Les frises ornementales ajoutées en bas de chaque représentation sont inspirées du même ouvrage, mais plutôt que de respecter scrupuleusement la disposition des fresques originales, Maestri a assemblé les motifs selon sa fantaisie personnelle.

Galerie Lamy Chabolle

Dessin, Aquarelle & Pastel