EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860
Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860 - Luminaires Style Napoléon III Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860 - Tobogan Antiques Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860 - Napoléon III
Réf : 100334
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze patiné et doré
Dimensions :
H. 84 cm | Ø 55 cm
Luminaires Lustre - Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860 XIXe siècle - Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860 Napoléon III - Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860
Tobogan Antiques
Tobogan Antiques

Mobilier et Objets d'art du XIXe siècle


+33 ( 0)1 42 86 89 99
Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860

Lustre à six bras de lumière, réalisé dans le style Grec en bronze patiné et bronze doré, présentant en son milieu un personnage dansant, vêtu d’une peau de bête, et jouant des crotales, petites cymbales de la Grèce Antique.

Biographie :
Ferdinand Barbedienne (1810-1892) a créé et dirigé l’une des plus importantes fonderies d’art pendant la seconde moitié du XIXème siècle. Il doit sa renommée tant pour ses fontes de sculptures anciennes et modernes, dont les sujets étaient tirés des plus grands musées d’Europe, que ses bronzes originaux, dessinés dans ses ateliers et destinés à l’ameublement et la décoration. En plus de sa propre production, Barbedienne travaille pour les sculpteurs les plus renommés comme Barrias, Bosio, Clésinger ou encore Carrier-Belleuse. Déjà saluée par deux grandes médailles (Council medals) à l’Exposition de Londres en 1851, la maison Barbedienne remporte à l’Exposition Universelle de 1855 à Paris, une grande ...

Lire la suite

... médaille d’honneur et onze médailles de coopérateurs récompensant, ses créateurs de modèles, ses ciseleurs et ses monteurs. Les succès rencontrés par la maison Barbedienne dans les Expositions Internationales lui valent en conséquence de nombreuses commandes officielles, comme celle de fournir les bronzes d’ameublement pour la Maison pompéienne du Prince Jérôme Napoléon, vers 1860, avenue Montaigne à Paris. Déclaré hors concours, en sa qualité de membre et de rapporteur du jury, à l’Exposition Universelle de 1867, il y expose cependant avec succès. Nommé alors Officier de la Légion d’Honneur, il est fait Commandeur en 1878, suite à l’Exposition Universelle où le jury le compare à « un prince de l’Industrie et au roi du bronze ». Sa gloire ne tarit pas avec les années, puisqu’à l’Exposition Universelle de 1889, les critiques remercient Barbedienne de servir de maître aux autres bronziers, par la qualité toujours exemplaire de ses bronzes.

Tobogan Antiques

Lustre Napoléon III

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Lustre "Danseur au crotale" attribué à F. Barbedienne, France circa 1860 » présenté par Tobogan Antiques, antiquaire à Paris dans la catégorie Lustre Napoléon III, Luminaires.