EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées
Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées - Tableaux et dessins Style Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées - Galerie Delvaille Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées -
Réf : 85659
3 400 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Georges Brillouin (1817-1893)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur Toile
Dimensions :
l. 49.5 cm X H. 41.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées XIXe siècle - Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Louis, Georges Brillouin (1817-1893) - Discutions animées

"Discutions animées"
Huile sur toile signée en bas à droite, Georges Brillouin
Dimensions : H. 41,5 x L. 49,5 cm (avec cadre : H. 69,5 x L. 77cm)

Georges Brillouin est un peintre de genre, excellent dessinateur. A l'école des Beaux-Arts de Paris, il fut l'élève des fameux peintres académiques, Drolling et Cabat. Parallèlement à ses cours, Brillouin s’imprègne au musée du Louvre des plus grands artistes, Ingres, Rubens, et Van Dyck.

Sans quitter l’atelier de Cabat, Brillouin va s’affranchir de l’enseignement académique. Après sa rencontre en 1841 avec Théodore Frère, il prend gout à une peinture plus vivante et naturelle. Il admire Eugène Delacroix. Sans succomber à la tentation de l'orientalisme, Brillouin va adopter ses tonalités chaudes. Dans l'atelier de Louis Cabat, il se lie d’amitié avec les grands maitres du naturalisme, Jules Dupré, Théodore Rousseau, Camille Flers, Jules Laurens…

Brillouin présentera de très nombreuses ...

Lire la suite

... œuvres au salon à partir 1843, et obtient une médaille en 1865. De 1847 à 1850, Brillouin réalise des dessins au crayon noir, pour l'illustration des œuvres de Victor Hugo : Don Rodrigue de Lara, Olympio, Le pas d'armes du roi Jean, la chasse du Burgrave. Ses œuvres furent fort appréciées de son vivant, et il vécut très bien de sa peinture. On peut d’ailleurs remarquer que nombreuses de ses œuvres conservées dans des musées sont dans de très beaux cadres, signe de la réussite d’un artiste à cette époque.

Musées détenant des œuvres de Georges Brillouin:
Musées des beaux-arts de Lille, Beauvais, Chambery, Arbois …

Notre tableau :
Georges Brillouin était un peintre qui aimait la vie. Notre tableau illustre son gout pour les scènes de genre ou chaque personnage est peint avec son caractère, son humeur et sa personnalité. Les attitudes rendent parfaitement l’instant d’une scène en mouvement. Très bien composée, la scène décrit deux discussions sérieuses où l’on perçoit chez les protagonistes le secret, la concentration et le respect. Le personnage à l’arrière est capital dans l’agencement de la scène ; habillé de rouge et d’or, ce personnage à l’air rêveur romps avec l’horizontalité et le sérieux de la scène, et apporte un deuxième point de fuite coloré.
Ce tableau est en très bel état de conservation, sur sa toile d’origine. Il est dans son magnifique cadre d’origine à canaux, doré à la feuille et parfaitement restauré.

Galerie Delvaille

XVIIIe siècle
Paire d’Encoignures, Paris circa 1760
Paire d’Encoignures, Paris circa 1760

14 000 €

Tableaux XIXe siècle