EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel
Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel - Tableaux et dessins Style Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel - White Rose Fine Art Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel -
Réf : 88119
1 250 €
Époque :
XVIIIe siècle
Dimensions :
l. 17.5 cm X H. 24 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel XVIIIe siècle - Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel
White Rose Fine Art
White Rose Fine Art

Peintures et dessins anciens


+ 31 629514501
Louis Fabritius Dubourg (1693–1775) - Caïn et Abel

Louis Fabritius Dubourg (Amsterdam 1693 - 1775 Amsterdam)

L'offrande de Caïn et Abel

Plume et encre grise, lavis gris et brun, sur des traces de craie rouge, lignes d'encadrement à l'encre brune et lavis vert-gris, filigrane Pro Patria, taille de l'image 240 x 175 mm (9.4 x 6.9 inch), taille de la feuille 258 x 193 mm (10.2 x 7.6 inch)

Monogrammé "LFDB" et daté "1757" (en bas à gauche).

Provenance
Collection privée, Pays-Bas

Né à Amsterdam, Louis Fabritius Dubourg était destiné à suivre les traces de son père marchand, mais il a montré très tôt un remarquable talent artistique. Il a étudié avec Gérard de Lairesse et Jacob van Huysum, mais n'a pu explorer pleinement ses talents que lorsqu'il a accepté la fonction de marguillier de l'église d'Amstel en 1718. Son amitié avec Bernard Picart a également joué un rôle déterminant dans son développement artistique. L'éminent collectionneur néerlandais Cornelis Ploos van Amstel (1726-1798) ...

Lire la suite

... considérait Dubourg comme l'un des plus grands artistes de son temps, le classant aux côtés d'Isaac de Moucheron, de Jacob de Wit et de Cornelis Troost1.

Dubourg s'est spécialisé dans le genre le plus noble de la peinture d'histoire, prenant pour sujets des épisodes des Écritures et de la mythologie antique. Il a étudié le physique humain dans de nombreux nus d'académie à la craie rouge, dont certains sont conservés au Rijksmuseum d'Amsterdam. Cette pratique se reflète clairement dans le présent dessin, dont le sujet a permis à Dubourg de montrer son habileté à représenter l'anatomie masculine.

Le sujet de l'offrande de Caïn et Abel est rarement représenté dans l'histoire de l'art. Comme le raconte la Genèse 4:1-7, Caïn offrit à Dieu une sélection de fruits de la terre, tandis qu'Abel offrit le premier-né de son troupeau de moutons. Le Seigneur a eu égard à l'offrande d'Abel, mais a rejeté celle de Caïn. Dubourg a dépeint Caïn, désemparé, contemplant son frère Abel, dont le sacrifice brûle vigoureusement. En fin de compte, l'attitude inappropriée de Caïn dans son adoration du Seigneur a entraîné la mort de son frère Abel. Cette œuvre peut par exemple être comparée au dessin de Mercure et d'Argus de Dubourg au Rijksmuseum d'Amsterdam (voir fig.).2

Bien que Dubourg ait réalisé ce dessin au milieu du XVIIIe siècle, au plus fort de la période rococo, la feuille apparaît d'un point de vue presque néoclassique, préfigurant l'œuvre du grand Jacques-Louis David (1748-1825). Dubourg lui-même a appliqué les lignes de cadrage à la plume, à l'encre brune et au lavis verdâtre, ce qui, avec le monogramme et la date, indique que le dessin était destiné à être vendu à un collectionneur dès le départ. Le dessin de Mercure et d'Argus conservé au Rijksmuseum présente des lignes de cadrage identiques.


1. M. van Berge-Gerbaud (a.o.), Hartstochtelijk verzameld. Beroemde tekeningen in 18de-eeuwse Hollandse collecties, Paris/Bussum 2001, p. 221.

2. Plume et encre brune, lavis gris-brun, craie rouge, rehaussé de blanc, 273 x 196 mm, inv. no. RP-T-1938-144.

White Rose Fine Art

Dessin, Aquarelle & Pastel