EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Louis de CAULLERY (circa 1580 – 1622) - Fête galante dans un parc
Réf : 73703
Prix sur demande
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Louis de CAULLERY (Cambrai circa 1580 – 1622 Anver
Materiaux :
Huile sur panneau
Dimensions :
l. 77 cm X H. 56 cm
Costermans Antiquités
Costermans Antiquités

Tableaux anciens, mobilier et objets d'art des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles


+32 (0)4 75 58 56 71
+32 (0)4 74 80 32 94
Louis de CAULLERY (circa 1580 – 1622) - Fête galante dans un parc

Louis de CAULLERY
(Cambrai circa 1580 – 1622 Anvers)
Fête galante dans un parc
Huile sur panneau, 56 x 77 cm

PROVENANCE : - Collection privée, Paris

Peintre de sujets allégoriques, mythologiques, religieux, de scènes de genres et d’architectures, Louis de Caullery est sans doute originaire du village de Caullery près de Cambrai. Il est vraisemblablement le fils de Loys de Caullery, miniaturiste français décédé en 1598 et auteur d’une « Sainte Famille » daté de 1594.
Louis apparaît dans les registres de la guilde de Saint-Luc d’Anvers en 1594 en tant qu’élève de Joos de Momper le Jeune (1564-1635). Et en 1603, lorsqu’il devient maître.
Louis de Caullery semble avoir été actif en Flandres durant toute sa vie bien qu'il ait une grande connaissance des différentes cultures européennes. Il est difficile d’attester avec certitude de son voyage en Italie. Il semble toutefois qu’il fut très influencé par les grandes villes de la péninsule comme Venise, Florence ou encore Rome qu’il représente souvent dans ses compositions. Louis de Caullery attache une importance particulière au traitement des architectures et des palais classiques parfois existants, comme c'est le cas pour le Château Saint Ange ou la place Saint Marc ou, bien souvent, imaginaires.

Louis de Caullery développe dans les deux premières décennies du XVIIe siècle un style très particulier. Il se concentre généralement sur la représentation de la haute société à travers des scènes galantes, des banquets, des activités dans des parcs devant des palais, où l’on danse, on écoute de la musique, on mange, on flâne. Les tenues vestimentaires sont riches, nous donnant un aperçu de la mode de l’époque.
Louis de Caullery s’inscrit dans la tradition de la galanterie, introduite en Flandres par Hieronymus Francken I (1540-1610), qui fit partie de l’Ecole de Fontainebleau. Il vécut en France, à Fontainebleau puis à Paris de 1560 à sa mort en 1610, avec un retour à Anvers de 1574 à 1578. Hieronymous Francken I illustre le style galant et les fêtes très en vogue à la cour d’Henri III puis d’Henri IV. Il était réputé pour ses scènes de bal, sujet qui sera propagé au début du XVIIe siècle à Anvers par ses neveux, Hieronymus Francken II (1578-1623) et Frans Francken II (1581-1642) et leur contemporain Louis de Caullery.
En France, les bals de cour seront, au XVIe siècle, un instrument politique très important, utilisé par les souverains pour assagir et dominer la noblesse, encore très turbulente à l’époque. La galanterie décrivait une force civilisatrice susceptible de contrôler les conflits sociaux et de cultiver la société. En France, la fête galante restera une tendance majeure de la peinture jusqu’aux XVIIIe siècle avec Watteau (1684-1721) et Fragonard (1732-1806).
Bruxelles connaîtra également cette mode, Frans Francken II et Paul Vredeman de Vries (1567-1636) représenteront vers 1610, un célèbre bal à la cour des Archiducs Albert et Isabelle (conservé au Mauritshuis de La Haye).
Dans notre tableau, Louis de Caullery, sans doute inspiré par les œuvres de Hans Vredeman de Vries (1526-1607), introduit une dimension supplémentaire, en disposant la fête à l’extérieur, dans le parc d’un palais idéal. Il ouvre ainsi l’espace du bal qui était confiné à l’espace intérieur. La galanterie après avoir civilisé l’intérieur des palais, part à la conquête du monde. Ici tout n’est plus que luxe, calme et volupté.
Notre tableau, par sa construction rigoureuse dont la perspective est parfaitement centrée, met en valeur un vaste jardin devant un majestueux palais. Ce panneau est un bel exemple des œuvres où Caullery aime à dépeindre de petites figures élégantes richement vêtues. Cette représentation d’une scène festive, mondaine et élégante, compte parmi les œuvres les plus fines et délicates de Louis de Caullery.


MUSEES : Rijksmuseum, Amsterdam ; Louvre, Paris ; Prado, Madrid ; Musée des Beaux-Arts, Angers, Bordeaux, Quimper, Troyes ; Musée Mun., Cambrai ; S.M.K., Copenhague ; Kunsth., Hambourg ; Musée Curtius, Liège ; Musée Boymans van Beuningen, Rotterdam ; …

Costermans Antiquités

XVIIIe siècle
Grand miroir Louis XV en bois doré
Grand miroir Louis XV en bois doré

Prix : Sur demande

XVIIIe siècle
Commode tombeau d'époque Louis XV
Commode tombeau d'époque Louis XV

Prix : Sur demande

Tableaux XVIIe siècle