EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Les marins - John Barber (1898-1965)
Les marins - John Barber (1898-1965) - Tableaux et dessins Style Les marins - John Barber (1898-1965) - Le Chef d'oeuvre inconnu
Réf : 73830
2 500 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
John Barber (1898-1965)
Provenance :
Salle de vente
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 46 cm X l. 38 cm
Tableaux et dessins Tableaux du XXe siècle - Les marins - John Barber (1898-1965) XXe siècle - Les marins - John Barber (1898-1965)
Le Chef d'oeuvre inconnu
Le Chef d'oeuvre inconnu

Peinture fin XIXe début XXe siècle


+33 (0)1 40 27 08 08
+33 (0)6 78 77 88 24
Les marins - John Barber (1898-1965)

Une huile sur toile mesurant 46X38 cm (sans le cadre Montparnasse) représentant des marins dans un port signée en bas à droite travail circa 1935.

Né à Galatz, en Roumanie, John Barber est un peintre moderniste américain de portraits et de scènes de la vie quotidienne.

Il a émigré de Roumanie avec sa famille aux États-Unis en 1908. De 1909 à 1910, il étudie à la National Academy of Design de New York. Cependant, il trouve l’enseignement trop rigide. Il entre à la Ferrer Center School où il suit les cours de Robert Henri. Le réalisme social d'Henri a eu beaucoup d'influence sur l’œuvre de Barber notamment pour représentations de la vie urbaine. En 1916, il est embauché comme illustrateur pour le magazine radical The Masses.

En 1917, il est mobilisé par l’armée américaine et se trouve brièvement en France. En 1920, après un bref retour à New York, il s'installe à Paris avec son ami Jules Pascin. Il est fasciné par le cubisme. Il étudie à l'école Odessa d'André L'Hote. Il apprend auprès de son professeur André Lhote le principe d’articulations des formes distinctes et animées dans l'espace. Barber se concentre sur des études de portraits cubistes.

En 1927, il rentre aux États-Unis avec Pascin et se consacre à la peinture de figures géométriques. Il passe ensuite plusieurs années en France et au Portugal avec des retours intermittents à New York.

John Barber expose à Paris au Salon d'Automne de 1923 à 1933. Au salon des Tuileries en 1929 et 1930.

En 1948, il épouse la Dre Margaret De Ronde, qui voyage beaucoup au Mexique, en Europe et aux États-Unis. Il est décédé d'une leucémie le 8 décembre 1965.

Collections : Musée du Luxembourg, Musée d’art moderne d’art moderne, Centre Pompidou.

Le Chef d'oeuvre inconnu

XXe siècle
Honfleur - Max Band (1900-1974)
Honfleur - Max Band (1900-1974)

1 300 €

Tableaux du XXe siècle