EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Léon Paul René GINAIN (1825 – 1898) - Vue du théâtre de Taormine
Léon Paul René GINAIN (1825 – 1898) - Vue du théâtre de Taormine - Tableaux et dessins Style Napoléon III Léon Paul René GINAIN (1825 – 1898) - Vue du théâtre de Taormine - Galerie de Lardemelle
Réf : 75525
3 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Léon Paul René GINAIN (Paris, 1825 – Paris, 1898)
Materiaux :
Aquarelle
Dimensions :
l. 38 cm X H. 21.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Léon Paul René GINAIN (1825 – 1898) - Vue du théâtre de Taormine
Galerie de Lardemelle
Galerie de Lardemelle

Peintures et dessins du XIXe siècle


+33 (0)6 75 51 37 49
+33 (0)1 83 55 96 48
Léon Paul René GINAIN (1825 – 1898) - Vue du théâtre de Taormine

Léon Paul René GINAIN
(Paris, 1825 – Paris, 1898)

Vue du théâtre de Taormine

Aquarelle
Signée en bas à gauche
21,5 x 38 cm
Entre 1853 et 1857

Provenance : Famille de l’artiste puis collection LOUVET

Concernant l’auteur de l’aquarelle, Léon GINAIN débute ses études dans la section architecture à l’École royale et spéciale des beaux-arts de Paris en 1843 avec pour maître Louis-Hippolyte LEBAS.
Il obtint le premier prix de Rome en 1852 avec pour sujet : Un Gymnase.
Par la suite, il fut pensionnaire à la Villa Médicis entre 1853 et 1857. Il réalisa un envoi lors de sa 4ème année (1857) de 10 dessins intitulés Restauration du Théâtre de Taormina.
A son retour en France, GINAIN débuta comme conseil en architecture à la Ville de Paris et devint architecte du 6ème arrondissement en 1861 puis auditeur des Bâtiments civils en 1876-1877 et enfin architecte honoraire de la ville de Paris en 1881.
Il fut membre de nombreuses sociétés d’architecture dont la Société centrale d’architecture, la Société française des architectes et le Conseil des bâtiments civils.
Il fut également un membre éminent du jury du Salon des artistes français et en devint le Vice-président de 1887 à 1890.
Professeur d’architecture à L’École des beaux-arts de Paris, huit premiers grands prix furent issus de son atelier.

A son actif :
- Il bâtit de 1867 à 1876, l’église Notre-Dame des Champs.
- En 1875, il commença la Nouvelle faculté de médecine. En effet, l’ancienne École royale de chirurgie est enveloppée par de nouveaux bâtiments au niveau du boulevard Saint-Germain pour devenir la nouvelle faculté de médecine de Paris. GINAIN est chargé de leur conception. Après sa mort, les travaux sont achevés par les architectes Charles DUPREZ (1834-1903) et André CORNIL-LACOSTE.
- Il construisit la clinique Tarnier, 89 rue d’Assas et 10 avenue de l’Observatoire dans le 6ème arrondissement, entre 1877 et 1880.
- Il réalisa le Palais Galliera entre 1878 et 1894 à la demande de Maria de BRIGNOLE-SALE (1812-1888), duchesse de Galliera après son mariage avec le marquis Raffaele de FERRARI (1808-1876). Ce bâtiment abrite aujourd’hui le Musée Galliera.
- Il construisit l’Hospice Ferrari à Clamart, établissement de retraite pour les gens de maison, entre 1878 et 1888 à la demande de Maria de BRIGNOLE-SALE.
- En 1886, il agrandit la Mairie du 6ème arrondissement de Paris.
Il participa en 1860 au Concours pour la construction de l’Opéra de Paris. Il ne sera battu que par Charles GARNIER.

Distingué à plusieurs reprises, il fut médaillé de première classe en 1861, grand prix à l’Exposition Universelle de 1889. GINAIN fut fait chevalier de la Légion d’honneur en 1867 et promu officier en 1894. Il fut élu le 12 mars 1881 membre de l’Académie des beaux-arts (3ème section, fauteuil III).


Concernant le lieu représenté, il s’agit du Théâtre gréco-romain de Taormina. Ce théâtre est l’un des plus importants du monde antique de par sa taille et son emplacement. Le monument de plus de 100 mètres de diamètre peut accueillir près de 5 500 personnes avec une acoustique exceptionnelle. Creusé dans la roche, de forme classique, l’ensemble construit en grande partie de briques date probablement de l’époque romaine (IIIème siècle av. J-C) et est remarquablement conservé ; ce qui en fait une ruine particulièrement prisée de Sicile.


Au dos du montage, une étiquette manuscrite mentionne que ce dessin a été offert par Madame veuve Léon GINAIN à Monsieur LOUVET en souvenir de son cher Maître. Le Monsieur LOUVET est en fait Louis-Albert LOUVET (Paris, 1860 – Paris, 1936), architecte français, élève de son père Louis-Victor et de Léon GINAIN à L’École des beaux-arts de Paris. Il fut premier second grand prix de Rome en 1886 et participa à la conception et à la construction du Grand Palais de 1896 à 1900.

Cette aquarelle de Léon GINAIN correspond probablement à un état des lieux des ruines du théâtre de Taormine réalisé préalablement aux travaux de restauration qui seront engagés par la suite et dont l’artiste fit l’envoi intitulé Restauration du Théâtre de Taormine en 1857.

Galerie de Lardemelle

Tableaux XIXe siècle Napoléon III

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Léon Paul René GINAIN (1825 – 1898) - Vue du théâtre de Taormine » présenté par Galerie de Lardemelle, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux XIXe siècle Napoléon III, Tableaux et dessins.