EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Léda et le Cygne
Léda et le Cygne - Sculpture Style
Réf : 111804
36 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Marbre
Dimensions :
l. 73 cm X H. 59 cm X P. 7 cm
Sculpture Sculpture en Marbre - Léda et le Cygne
Desmet Galerie
Desmet Galerie

Sculptures classiques


+32 (0)486 02 16 09
Léda et le Cygne

Léda et le Cygne

Marbre blanc
Français, début du XVIIe siècle
École de Fontainebleau

H 43 x L 57 x P 5 cm (marbre seulement)
H 59 x L 73 cm (Cadre)
H 17 x L 22 1/2 x P 2 inch
H 23 1/5 x L 28 3/4 inch (cadre)



Selon la mythologie grecque classique, Léda était la fille de Théstios, roi de Pleuros. Elle était d'une telle beauté qu'elle attira l'attention de Zeus, qui la séduisit sous la forme d'un magnifique cygne. Venant près de la rivière Eurotas, il s'allongea à côté d'elle et l'engendra. Le même jour, elle eut également des relations avec son mari. À la suite de ces deux unions, Léda pondit deux œufs, produisant ainsi quatre enfants : les jumeaux Castor et Pollux, et Hélène de Troie et Clytemnestre. Cette histoire a été mentionnée par des écrivains romains célèbres tels qu'Homère, Virgile et Ovide, dans des versions qui varient dans leurs détails, notamment la lignée des enfants.

Depuis l'Antiquité, le mythe de Léda a été ...

Lire la suite

... fréquemment représenté dans les œuvres d'art. La représentation la plus ancienne connue est une statue grecque datant d'environ 400 av. J.-C., dont une copie romaine est conservée dans les Musées du Capitole à Rome. Un autre exemple ancien est un relief en marbre romain datant du Ier siècle. Des artistes de la Renaissance tels que Léonard de Vinci (1452-1519) et Michel-Ange (1474-1564) ont ravivé le thème, qui est devenu particulièrement populaire au début du XVIe siècle, car il était considéré comme plus acceptable de représenter une femme en train de copuler avec un cygne que avec un homme.

La figure de Léda dans le présent relief rappelle le travail de plusieurs artistes appartenant à l'école de Fontainebleau du XVIIe siècle. Cette "école" a débuté à la demande du roi français François Ier, qui entreprenait un vaste programme décoratif pour son Château de Fontainebleau, construit dans un ancien parc de chasse royal. En 1531, l'artiste florentin Rosso Fiorentino (1495-1540) fut invité en France par le roi et commença bientôt le vaste programme décoratif de l'intérieur du palais. C'est à ce moment précis que la France fut introduite au style maniériste italien. Dans les années suivantes, l'artiste fut rejoint par le peintre et sculpteur Francesco Primaticcio (1504-1570) et beaucoup plus tard par le peintre de fresques Niccolò dell'Abbate (1512-1571). La décoration était imprégnée d'iconographie allégorique et mythologique dans des formes allongées et ondulantes.

L'idéal de beauté féminine de Fontainebleau était prééminemment maniériste : les femmes étaient représentées avec de petites têtes, des membres allongés et des corps avec de petits seins hauts. Paradoxalement, les figures féminines seraient souvent basées sur des modèles masculins, de sorte que leurs types corporels peuvent être robustes en même temps. Notre relief présente les mêmes caractéristiques ; Léda a un corps court et fort ; cependant, elle a une petite tête sur un long cou. Seuls quelques sculptures de cette période ont survécu, ce qui rend difficile d'attribuer ce relief à un artiste particulier. Cependant, il est évident que ce relief élégant incorpore toutes les caractéristiques stylistiques et iconographiques du style de Fontainebleau.

Les sculpteurs de Fontainebleau, français et italiens, utilisaient des estampes et des peintures italiennes comme source d'inspiration, la peinture à la tempera de Michel-Ange Léda et le Cygne, par exemple, était à Fontainebleau en 1536. La conception de notre relief semble être basée sur une estampe de Marco Dente da Ravenna (1493-1527), qui était un graveur de premier plan dans le cercle des graveurs autour de Marcantonio Raimondi (1480-1534), une figure clé dans l'essor de la gravure reproductive en Europe au XVIe siècle. L'œuvre de Dente se compose principalement d'estampes copiant des peintures bien connues et populaires ; en particulier celles du maître de la Renaissance Raphaël (1483-1520). Une estampe de la collection de la Royal Academy confirme que Léda et le Cygne de Dente ont probablement été réalisés d'après un dessin de Raphaël. Notre relief est donc indirectement basé sur un dessin de Raphaël, soit par la gravure de Dente, soit par une autre estampe d'après le même dessin.

Conditions générales de livraison :

Nous prenons en charge avec soin l'emballage des objets.
Nous travaillons avec des transporteurs spécialisés en oeuvres d'art.
Pour les objets de plus petites tailles nous faisons les envois avec DHL.
Les envois sont suivis et assurés.

Desmet Galerie

XVIIIe siècle
Athlète tenant un vase
Athlète tenant un vase

48 000 €

XVIIIe siècle
Buste néoclassique d'un garçon
Buste néoclassique d'un garçon

28 000 €

XVIIIe siècle
Cinéraire du Grand Tour
Cinéraire du Grand Tour

15 000 €

Sculpture en Marbre