EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Le tsar à l'Élysée vers 1814 après l'abdication de Napoléon, miniature historique
Le tsar à l'Élysée vers 1814 après l'abdication de Napoléon, miniature historique - Tableaux et dessins Style Empire Le tsar à l'Élysée vers 1814 après l'abdication de Napoléon, miniature historique - Lemoine Bouchard Fine Arts
Réf : 367M
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Signature :
DUFRENNE
Materiaux :
Huile, fixé sous verre, métal doré, bois
Dimensions :
l. 7.7 cm X H. 3.8 cm
Tableaux et dessins Miniatures - Le tsar à l'Élysée vers 1814 après l'abdication de Napoléon, miniature historique XIXe siècle - Le tsar à l'Élysée vers 1814 après l'abdication de Napoléon, miniature historique
Lemoine Bouchard Fine Arts
Lemoine Bouchard Fine Arts

Miniatures, portraits, souvenirs historiques, objets rares


+33 (0)1 53 34 05 33
+33 (0)6 61 72 27 34
Le tsar à l'Élysée vers 1814 après l'abdication de Napoléon, miniature historique

Huile sur taffetas, fixé sous verre
signé au revers du montage : « Dufrenne peintre/ rue des Martyrs / N° 44 f.b.g. Montmartre ».
Vers 1814-1815.
Cadre en bois et laiton doré, 7,4 x 11,7 cm

Le palais de l'Elysée fut la résidence de l'Empereur Napoléon Ier du 1er mars 1809 jusqu'à son départ pour la campagne d'Autriche. Il s'installa dans l'appartement qu’avait occupé sa sœur Caroline, situé dans l'aile des Petits Appartements et dont seule subsiste une pièce, le Salon d'Argent. Il affecta le second étage au roi de Rome. Après avoir cédé l’Elysée à Joséphine lors de son divorce, Napoléon reprit possession en 1812 de cette résidence qui fut le témoin des dernières heures de l'Empire.
En 1814, après la première abdication signée à Fontainebleau et l’entrée des Russes dans la capitale le 31 mars, l'Elysée devint la demeure du tsar Alexandre Ier durant l'occupation de Paris par les Alliés.

Ce délicat fixé sous verre restitue une très rare vue d'époque du Palais de l’Elysée, côté jardins, l'état des plantations et la présence de statues le long de la façade. Le tsar Alexandre Ier (1777-1825) est visible au centre, avec son reflet dans la pièce d’eau. En dépit de l’échelle (H. 0,7 cm !), quelques coups de pinceaux permettent de camper sa silhouette, son bicorne à plumet blanc, l'uniforme noir à épaulettes dorées, le grand cordon bleu moiré de l’ordre de Saint-André passant sur l’épaule droite, culotte beige et bottes d’équitation. C’est la tenue que l’on retrouve dans une gravure d’Henri Courvoisier-Voisin (1757-1830) montrant le tsar suivi d’officiers russes dans le parc de l’Elysée (photo additionnelle), à la même époque que ce fixé sous verre.
Au cours des Cent Jours, Napoléon retrouva sa demeure parisienne et s’y installa le 7 avril 1815. Il y signa sa seconde abdication dans le Salon d'Argent, après la défaite de Waterloo, le 22 juin 1815. C’est là qu’il dicta à son frère, avant de se rendre aux Anglais : «Je m’offre en sacrifice à la haine des ennemis de la France. Ma vie politique est terminée et je proclame mon fils, sous le nom de Napoléon II, empereur des Français ».
Le fixé est signé au revers par Dufrenne, probablement identique au peintre et restaurateur de tableaux « Dufresne », actif à Paris sous l’Empire, à Dufrenne restaurateur de tableaux à Turin en 1815, et à "Dufresne" restaurateur de tableaux à Paris en 1816 rue St Lazare n° 124.

Conditions générales de livraison :

Collissimo avec assurance pour la France
Nous consulter pour une expédition à l'étranger

Lemoine Bouchard Fine Arts

Miniatures Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Jean-Baptiste ISABEY, Portrait du général de Lauriston, miniature » présenté par Lemoine Bouchard Fine Arts, antiquaire à Paris dans la catégorie Miniatures Empire, Tableaux et dessins.