EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941)
Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941) - Tableaux et dessins Style Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941) - Philippe Delpierre Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941) -
Réf : 88872
3 800 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 97 cm X H. 65 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941) XIXe siècle - Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941)  - Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941)
Philippe Delpierre
Philippe Delpierre

Mobilier et Objets dart des XVIIe, XVIIIe et début XIXe siècle


+33(0)1 47 03 32 25
Le port de Nantes - Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941)

Le port de Nantes signé Eugène Galien – Laloue (1854 – 1941) dans son cadre de style Montparnasse
huile sur toile signée en bas à gauche
84 x 112 cm avec le cadre

Dans la tradition de Pierre Ozanne ( 1737 – 1813) considéré comme le témoin précieux de la France navale et de son évolution durant la seconde moitié du 18e siècle, cette représentation du port de Nantes vue du bas de la Fosse nous montre une vue qui n'est pas encore trop éloignée du siècle précédent. Dans le lointain, nous pouvons apercevoir l'église St Clément surmontée de sa haute flèche.

A partir des 16e et 17e siècles le port de Nantes grandit car les grands navigateurs espagnols et hollandais s'installent à Nantes et un quart des bateaux de commerce français y sont présents. Au 18e siècle, le commerce triangulaire fait de cette ville un des premiers ports de commerce français. Au 19e siècle, le port perd de son influence avec le développement de St Nazaire, port avancé sur ...

Lire la suite

... l'atlantique permettant aux gros bateaux, qui ne peuvent plus remonter jusqu'à Nantes, d'accoster.

Eugène Galien – Laloue ( 1854 – 1941) célèbre pour ses vues parisiennes n'en demeure pas moins un peintre de paysages, en particulier dans la région de Fontainebleau, ayant subi l'influence de son maître Léon Pelouse peintre de l'école de Fontainebleau, école à laquelle il n'adhère pas.

Philippe Delpierre

XVIIIe siècle
Table de changeur estampillée Migeon
Table de changeur estampillée Migeon

18 000 €

Tableaux XIXe siècle