EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Le Carnaval des rues de Paris - Atelier d’Etienne Jeaurat (1699 - 1789)
Le Carnaval des rues de Paris - Atelier d’Etienne Jeaurat (1699 - 1789) - Tableaux et dessins Style Le Carnaval des rues de Paris - Atelier d’Etienne Jeaurat (1699 - 1789) - Art & Antiquities Investment
Réf : 75799
6 500 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 64.5 cm X H. 53 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Le Carnaval des rues de Paris - Atelier d’Etienne Jeaurat (1699 - 1789) XVIIIe siècle - Le Carnaval des rues de Paris - Atelier d’Etienne Jeaurat (1699 - 1789)
Art & Antiquities Investment
Art & Antiquities Investment

Tableaux anciens, dessins, sculptures, objets religieux


+33 (0)6 77 09 89 51
Le Carnaval des rues de Paris - Atelier d’Etienne Jeaurat (1699 - 1789)

Huile sur toile
Ce tableau est un témoignage de l’histoire de Paris, il représente une scène de carnaval au XVIIIe siècle. Alors que cette fête populaire se déroulait auparavant aux portes de la cité, l’on est ici bel et bien sur une petite place parisienne qui ne peut toutefois être identifiée.
Ce caprice cherche avant tout à montrer les réjouissances qui duraient, selon le cadre défini par l’Eglise, du lendemain de l’Epiphanie au Mardi gras, dernier jour avant le Carême. Le carnaval qui est une « fête que le peuple se donne à lui-même » (Goethe) autorise la critique de l’ordre établi à travers les travestissements, les mascarades et permet le bouleversement des codes sociaux.
Au XVIIIe siècle, le caractère subversif de l’époque médiévale tend cependant à s’effacer et laisse place à un chaos limité, sans lendemain. Dans sa composition, Etienne Jeaurat excelle avant tout à recréer l’animation de la rue, la liesse populaire, les « cris de Paris », avec à gauche, le porteur d’eau et au centre le colporteur bien occupé à remplir un verre devant le large panier en osier, typique des marchands en tout genre.
La scène est haute en couleur, d’une infinie gaieté : un homme qui exhibe des instruments de cuisine en étain rit et danse au son de la flûte et du tambour joué par une femme fumant la pipe (la transgression des rôles est ici évidente), des enfants s’en donnent également à cœur joie, la fête bat son plein pour le plus grand plaisir des spectateurs. Tandis qu’un homme caché dans le corps percé d’un mannequin de carnaval se réjouit, un jeune homme avance joyeusement sous la houlette de deux femmes quelque peu entreprenantes. Vêtu d’une jupe jaune, il tient un masque à la main. Même s’il tombe en désuétude dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, le masque permet de libérer les rancœurs, de dénoncer les comportements répréhensibles grâce à l’anonymat qu’il procure.
Ce tableau issu de l’atelier d’Etienne Jeaurat est un document précieux de la vie dans les rues parisiennes pendant un moment particulièrement festif et pittoresque.
Le tableau (de plus grand format : 65 x 82 cm) peint par Etienne Jeaurat en 1757 et qui se trouve au musée Carnavalet-Histoire de Paris rencontre un vif succès. En témoigne notre composition réalisée dans son atelier.

L’œuvre est présentée dans un élégant cadre en bois sculpté et doré.
Dimensions : 38 x 48,5 cm – 53 x 64,5 cm avec le cadre

Etienne Jeaurat (Vermenton, Bourgogne 1699 - Versailles 1789) est un peintre français de scènes populaires, élève de Nicolas Vleughels avec lequel il se rend en Italie en 1724. Sa carrière officielle débute à son retour en France dans les années 1730. Il entre alors à l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture , où il enseignera dix ans plus tard.
Alors que la peinture de Watteau (1684-1721) ou Lancret (1690-1743) concerne les fêtes aristocratiques ou galantes qui se déroulent dans les parcs , Jeaurat est l’un des rares peintres du XVIIIème siècle à représenter le petit peuple de Paris, les fêtes populaires.

Art & Antiquities Investment

Tableaux XVIIIe siècle