EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle
Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle - Mobilier Style Louis XV Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle - Antiquités Philippe Glédel Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle - Louis XV Antiquités - Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle
Réf : 92725
14 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, La Rochelle
Materiaux :
Acajou de Cuba massif
Dimensions :
l. 166 cm X H. 92 cm X P. 65 cm
Mobilier Buffet - Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle XVIIIe siècle - Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle Louis XV - Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle Antiquités - Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle

Large buffet de port à dessus bois galbé toutes faces en acajou de Cuba massif mouluré et richement sculpté.

Le grand buffet ou "bas d'armoire" tel qu'on le nommait au XVIIIe siècle est peu répandu à Bordeaux et sans doute moins encore à La Rochelle car c'est presque toujours l'armoire qui y fait office de meuble de présentation, contrairement à Nantes où buffets et enfilades étaient plus communs. Cependant, pour meubler les hôtels particuliers de riches négociants ou armateurs fortunés, et pour y servir à l'apparat, de rares buffets tels que celui-ci y ont été fabriqués. Ce sont bien entendu des meubles de commande, et dans le cas de ce meuble en particulier, sa provenance aristocratique est induite tant par sa qualité que par ses dimensions. Aucun autre buffet de ce modèle en acajou ne nous est connu, hormis un buffet bordelais de nos anciennes collections. Par ailleurs, seuls quelques rares exemplaires du Nord de la France, de Boulogne ou de Dunkerque, nous ...

Lire la suite

... le rappellent.
On notera que ceux-ci sont couverts d'un marbre et en effet il est très rare de trouver un tel buffet avec un plateau de bois (ce qui est à voir comme une qualité pour un meuble de port en acajou de Cuba) et c'est d'ailleurs une chance que son plateau n'ait pas été remplacé par un marbre au cours des époques postérieures (notamment la période Napoléon III durant laquelle tant de commodes de port ont vu leur plateau sacrifié à la mode des marbres). Signalons aussi, car cela est d'une grande importance, que ce buffet est né tel qu'il se présente, et qu'il ne s'agit aucunement d'un bas de double corps, ceci étant formellement attesté par l'absence de marques sur son plateau (qui n'a jamais été poncé. Et en raison du poids de ce buffet, il est certain que la présence d'un corps supérieur aurait laissé des traces profondes et indélébiles).
Même si on ne peut rejeter quelques similarités avec le mobilier nantais, l'influence bordelaise est évidente sur ce meuble, à tel point qu'on pourrait effectivement l'attribuer à Bordeaux, si ce n'est un détail (mais qui n'est pas négligeable). En effet, on ne verra jamais de garnitures en laiton à Bordeaux, elles y sont exclusivement en fer sur les armoires et les buffets. A La Rochelle, tout au contraire, laiton et fer sont utilisés à tour de rôle.

Ce meuble, construit en acajou massif (plateau, intégralité de la façade et des côtés, excepté juste les montants arrières en orme teinté à l'acajoutine), ouvre par deux larges vantaux cintrés dont l'un à faux dormant.
Nous avons éminemment affaire à ce qui s'appelle un meuble cossu, mais aussi un meuble de grande qualité dont sans nul doute la fabrication peut être attribuée à un ébéniste :
- Il est généreusement galbé en façade mais aussi sur les côtés.
- Son acajou de Cuba est ramageux, à grain fin et serré, sa patine, rouge-cerise ou rubis foncé, est éblouissante.
- Ses moulures, à grand cadre (excepté celle du plateau bien entendu ainsi que les deux réserves de la traverse haute), sont multiples et très épaisses.
- Sa sculpture qui l'anime est finement exécutée et très bien dégagée.
- Ses pieds à l'avant, mais également à l'arrière, sont sculptés d'élégantes volutes (pieds dits escargots).
- Sa construction est d'un remarquable fini, avec de très épaisses sections d'acajou, la traverse basse prise dans une section de 9 cm, le plateau mouluré d'un bec-de-corbin en deux planches avec deux alaises latérales (ces dernières montées à coupe d'onglet déportée, coupe savante permettant de ne pas couper le chant du plateau) d'une épaisseur de 22 mm, les portes font 35 mm d'épaisseur et chacune pèse près de 7 kg ! (il faut en avoir une en main pour s'en rendre compte, et c'est bien le battant gauche, soit celui qui porte le faux dormant, et non celui qui porte l'énorme serrure, qui est le plus lourd).
- Ses garnitures de laiton, entrées de serrure et fiches à larder, sont de la plus belle des qualités. Et que dire de sa serrure en fer et de sa clé...
- Ses fonçures (dos, étagère et plancher) sont en chêne de haute futaie.

Ce meuble reprend la fonction première des buffets de chasse, il est un buffet de présentation pour la vaisselle d'argent et de porcelaine. Véritable pièce de grand luxe et d'exception, il s'inscrit dans l'âge d'or du mobilier portuaire de la côte atlantique, dans la période qu'il est convenu d'appeler "parisienne", alors que dès le début du XVIIIe, dans ce grand port en pleine prospérité, les meilleurs ébénistes (et sculpteurs, certains venus de Bordeaux, d'autres même de Provence), vont chercher à égaler les meubles parisiens en parant leurs beaux acajous de somptueuses sculptures Régence ou rocailleuses.
Ce modèle pleine époque Louis XV, très probablement unique, prend les allures de l'apparat d'une fabrication de commande pour un riche armateur.

Très bel état d'origine, superbe finition en rempli-ciré.

La Rochelle, milieu du XVIIIe siècle.


Dimensions : 0,92 m de hauteur x 1,66 m de largeur (1,51 m à l'avant)
x 0,65 m de profondeur (à la pointe du plateau débordant).

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Buffet Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Large buffet de présentation en acajou massif, La Rochelle - XVIIIe siècle » présenté par Antiquités Philippe Glédel, antiquaire à Fougères dans la catégorie Buffet Louis XV, Mobilier.