EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
L'incantation - Félicien Rops (1833-1898)
L'incantation - Félicien Rops (1833-1898) - Gravures et livres anciens Style Napoléon III L'incantation - Félicien Rops (1833-1898) - Art Revival L'incantation - Félicien Rops (1833-1898) - Napoléon III Antiquités - L'incantation - Félicien Rops (1833-1898)
Réf : 99952
2 100 €   -   RÉSERVÉ
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Papier
Dimensions :
l. 24 cm X H. 35 cm
Gravures et livres anciens  - L'incantation - Félicien Rops (1833-1898) XIXe siècle - L'incantation - Félicien Rops (1833-1898) Napoléon III - L'incantation - Félicien Rops (1833-1898) Antiquités - L'incantation - Félicien Rops (1833-1898)
Art Revival
Art Revival

Peinture - Sculpture - Objets d'art décoratifs


0456241543
L'incantation - Félicien Rops (1833-1898)

Gravure en couleurs sur papier d'après le dessin de 1878 (actuellement conservé au Musée Félicien Rops), épreuve numérotée 32/200, illustration de la nouvelle Le Vray Mirouer de Sorcellerie par Octave Uzanne.

Félicien Rops est né à Namur, fils unique d'une famille bourgeoise. Il se forme à l'Université Libre de Bruxelles en 1851 en philosophie préparatoire au droit mais il trouve sa passion dans l'édition de journaux estudiantins qu'il illustre. Dès ce moment, Rops développe un style incisif et acide dans ses caricatures qui ne le quittera jamais. S'intéressant vivement aux techniques d'estampes, il fonde la Société Internationale des Acquafortistes en 1869 et continue ses recherches techniques jusqu'à la fin de sa vie. Il connait un grand succès en tant qu'illustrateur et son abondante correspondante témoigne de son implication dans les milieux littéraires et artistiques de son temps.

La nouvelle raconte comment Iehan Manigarole eut une jeunesse ...

Lire la suite

... débridée de plaisirs charnels et de libertinage, mais au crépuscule de sa vie, la force érotique l'a quitté, l'impuissance l'accable. Il s'épuise dans des recherches occultes afin de retrouver sa fougue. Son travail porte ses fruits et l'oeuvre de Rops illustre le moment précis où le miroir se crevasse et d'où surgit une femme d'une beauté inimaginable qui subjugue le vieux sorcier. Femme fatale, organe du diable, serpent des serpents, elle entraine ensuite le magicien à renier son baptême et donner son âme au diable.
A nouveau fringant, Manigarole se plonge dans la débauche avec une ardeur démesurée, qui conduit à son arrestation et son exécution pour sorcellerie.

Rops représente avec fidélité l'atelier d'alchimiste tel que décrit dans le conte. Le vitrail représentant la Vierge, les bocaux où flottent des organes de nouveau-né, la figurine d'envoûtement frappé par une allumelle, la cornue plongeant son bec dans un coeur d'agnelet ainsi que le diabolique chat noir.
Rops et Uzanne ont entretenu une amitié profonde, s'appelant mon vieux frérot dans certaines de leurs lettres et avaient en commun leur passion pour les plaisirs de la chair.

Dimensions cadre : largeur : 50cm hauteur : 62cm

Art Revival

Gravures et livres anciens