EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Joueuse de mandoline - Adrien Etienne Gaudez
Joueuse de mandoline - Adrien Etienne Gaudez - Céramiques, Porcelaines Style Art nouveau
Réf : 79592
5 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Adrien Etienne Gaudez
Provenance :
France
Materiaux :
Faïence
Dimensions :
l. 27 cm X H. 60 cm | Ø 15 cm
Poids :
12 Kg
Galerie Vauclair
Galerie Vauclair

Céramiques Artistiques et Mobilier du 19e siècle


+33 (0)6 09 48 27 86
+33 (01 49 26 90 64
Joueuse de mandoline - Adrien Etienne Gaudez

Les dernières décennies du XIXe siècle voit s’épanouir avec brio les relations entre les Beaux-Arts, ici la sculpture, et les arts dits industriels, la production de faïence. Cette joueuse de Mandoline en est un parfait exemple. Créée par le sculpteur Adrien Etienne Gaudez, cette jeune femme, vêtue à la mode troubadour, fut d’abord réalisée en plâtre avant de connaître différentes versions en bronze, assurées entre autres par la fonderie Susse. La joueuse de mandoline de la Galerie Vauclair est le seul exemplaire connu en faïence. Ses couleurs et sa facture nous invitent à attribuer son exécution à la faïencerie de Sarreguemines.

Adrien Etienne Gaudez, né à Lyon, le 9 février 1845, entre à l’Ecole des Beaux-Arts le 2 octobre 1862 et fut élève de Jouffroy. Il exposa pour la première fois au Salon de 1864 sa Nymphe Egeria. Pendant la guerre de 1870-1871, il est fait prisonnier et interné à Magdebourg.

De retour en France, il exposa ...

Lire la suite

... régulièrement jusqu’en 1899. Il remporta une médaille d’or à l’Exposition universelle de 1889 et une autre à l’Exposition universelle de 1900. Plusieurs de ses sculptures ont été acquises par l’Etat et par la Ville de Paris.

Gaudez est également l’auteur de nombreux monuments publics en province comme le monument de Florian à Alais (1896).

Jusqu’aux années 1880, il semble que Gaudez est privilégié les sujets néoclassiques d’inspiration mythologiques. La Joueuse de mandoline doit, quant à elle, être incluse dans une seconde phase de sa carrière, plus influencé par l’histoire récente ou par le Moyen Âge. C’est très certainement durant les deux dernières décennies de sa vie que Gaudez a établi des liens avec les industries d’art, céramique comme bronze, afin de diffuser son œuvre et améliorer son niveau de vie. Adrien Etienne Gaudez meurt à Neuilly, 56 Boulevard d’Argenson, à la fin du mois de janvier 1902.

Galerie Vauclair

Céramiques, Porcelaines