EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé
Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé - Tableaux et dessins Style Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé - Galerie PhC Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé -
Réf : 79401
8 800 €
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 58 cm X l. 48 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIe siècle - Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé XVIe siècle et avant - Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé  - Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Joos II de Momper (1564-1635) attribué - Paysage animé

Toile de 42 cm par 34 cm ;
Magnifique cadre sculpté d'époque de 58 cm par 48 cm

L'artiste a certainement demandé à un autre peintre de participer à ce tableau notamment pour les personnages, comme il l'a souvent fait. On lui connait ainsi de très nombreuses collaborations, notamment avec son fils Philips, H Van Balen, Jan Brueghel l'ancien, les Franken, T Verhaest...

Joos II de Momper (Anvers 1564 – id. 1635)

Il appartient à une famille de peintres dont le premier, Jan I, travaillait à Bruges au XVIè. Élève de son père Bartholomaeus, Joos de Momper s'inscrit à la gilde dès 1581 et en devient doyen en 1611. Après 1581, avant 1591, date à laquelle il prend des élèves, il fait sans doute le voyage en Italie, ce que reflète sa facture, libre et énergique, à la manière du disciple de Tintoret, Toeput PozzoserratoI.
Il s'affranchit progressivement des conventions du paysage panoramique de la Renaissance, de Bruegel notamment, dont il subit d'abord ...

Lire la suite

... l'influence. Ses premières œuvres connues, inspirées de sites alpestres, telles que le Paysage montagneux (Bruxelles M.r.b.A) présentent les mêmes caractères : fuite oblique de l'espace entre des " coulisses " étagées en plans successifs pour suggérer la profondeur, division du coloris en 3 tons, fortes oppositions de couleurs au premier plan, tandis que les lointains se fondent dans une lumière bleutée.
Poursuivant ses recherches luministes, et modelant solidement les formes par de violents contrastes d'ombre et de lumière, visibles dans le Paysage avec cascade (Dresde), il s'oriente vers une plus grande unité chromatique (la Sainte Messe dans une grotte, musée d'Aschaffenburg).
À la fin de sa carrière, c'est une tonalité générale qui assure l'unité des plans. L'espace n'est plus creusé en diagonale, et les coulisses ont disparu. Les thèmes se transforment : les vastes plaines du Nord apparaissent ainsi que des paysages italiens. Ces derniers ont fait supposer un nouveau séjour dans la péninsule, d'autant plus que la facture elle-même s'est modifiée, consistant non plus en des touches nerveuses, mais en frottis proches de la dernière manière de Paul Bril.
Situé entre Bruegel et Rubens, dont il annonce la conception dynamique et lyrique de l'espace, Joos de Momper laisse prévoir une vision " baroque " du paysage décoratif flamand. Il n'influencera pas seulement son fils Philips I ou son neveu Frans, mais aussi les deux David Téniers et T. Verhaecht, le maître de Rubens.
Peintre fécond, il est représenté dans tous les grands musées du monde : l'Ermitage, Chicago, Munich, Hambourg, Kassel, Dresde, Vienne, Copenhague, Douai, Nancy, le Louvre et bien d’autres…

Galerie PhC

Tableaux XVIe siècle