EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Delphin Enjolras (1857-1945) - Jeune femme devant la cheminée
Réf : 68897
Prix sur demande
Époque :
XXe siècle
Signature :
Delphin Enjolras (1857-1945)
Materiaux :
Pastel sur papier signé en bas à gauche
Dimensions :
l. 35 cm X H. 43 cm
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Delphin Enjolras (1857-1945) - Jeune femme devant la cheminée

Delphin Enjolras est né le 13 Mai 1857 à Coucouron (Ardèche, France).
Très tôt il manifeste de grandes aptitudes pour le dessin.
A partir de 1882, il partira, pour trois ans, au pensionnat Notre-Dame-de-France, au Puy-en-Velay, pour y poursuivre ses études. Pendant cette période il continue à étudier le dessin.
A la sortie du pensionnat, il revient à Langogne où M. Giral, un ami de son père et ingénieur des Ponts-et-Chaussées, l’incite à préparer le concours d’entrée aux « Services vicinaux ». Il y restera un an, donnant aussi en parallèle des cours de dessin au Collège de Langogne.
Devant le peu de passion que le jeune homme manifeste pour les devis et les plans, M. Giral, homme fin et cultivé, conseille alors à son protégé de se présenter à l’École Nationale des Beaux-Arts, à Paris.
Dans cette institution, il aura pour maître le grand peintre et sculpteur Gérôme. Il fut l’élève également de l’aquarelliste Gaston Gérard aux écoles de dessin de la Ville de Paris.
A la sortie de l’École des Beaux-Arts, il se voit proposer un poste de professeur de dessin au lycée de Grenoble qu’il refusa. Il préfère embrasser la carrière d’artiste peintre.
Dans les années 1890, il s’installe dans le Midi. Il commence à utiliser le pastel pour réaliser les portraits des nombreuses dames de l’aristocratie car il trouve que le pastel met en valeur la grâce féminine.
La maîtrise de ses pastels, riches en couleurs, lui vaudra le surnom de « peintre des reflets » : lumière de lampe, flamme du foyer, éclat des illuminations. Il connaît un succès rapide en France puis à l’étranger.
Enjolras exposa au Salon des Artistes Français dont il était sociétaire depuis 1901.
Delphin Enjolras est un artiste prolixe, notamment en aquarelles et pastels. Il s’était fait une spécialité de peintures de jeunes femmes, souvent à leurs occupations quotidiennes.
Un journaliste parlant de son œuvre en 1900, disait : « les compositions d’Enjolras, aussi bien par le charme du sujet que par le coloris, dégagent une impression de fraîcheur et de jeunesse qu’il est le seul à produire et qui sont la cause de la faveur dont elles sont accueillies par ceux qui aiment les forment impeccables et le beau. »
Il décède à l’âge de 81 ans en décembre 1945.

Musées :
Marseille, Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCem)
Le Puy-en-Velay
Avignon

Bibliographie :
E. Bénézit, édition Gründ, Tome V, pages 133-134.
Gérald Schürr, Les petits maîtres de la peinture,
Éditions de l'amateur, 1989.

Galerie Delvaille

Tableaux du XXe siècle