EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Jean-Gabriel Domergue (1889-1962)  Élégante en robe blanche
Réf : 100667
48 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Jean-Gabriel Domergue (1889-1962)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur Isorel
Dimensions :
l. 60 cm X H. 73 cm
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Jean-Gabriel Domergue (1889-1962) Élégante en robe blanche

Huile sur panneau d’isorel, signée en bas à gauche
Dimensions : H. 73 x L.60 cm / Avec cadre : H. 96 x L. 83 cm

Jean-Gabriel Domergue est né le 4 mars 1889 à Bordeaux. Son père, journaliste et critique d’art l’emmenait dès son plus jeune âge dans les ateliers d’artiste. Très précoce, il dessine remarquablement bien à l’âge de 15ans. Il entre naturellement à l’École des Beaux-Arts de Paris, et fréquente les ateliers des meilleurs peintres académiques, comme Lefèvre, Robert-Fleury, Humbert et Flameng.

En 1906, à seulement dix-sept ans, il participe au Salon des Artistes Français où il reçoit sa première mention. En 1913, l’artiste obtient le Second Grand Prix de Rome. 1920 est une année décisive pour Domergue car la Médaille d’or lui est décernée au Salon des Artistes Français : Commence alors pour lui un succès immense.

Il est très vite sollicité par la publicité pour réaliser des affiches et des couvertures de catalogues. ...

Lire la suite

... Il réalise également des décors de théâtre et illustre plusieurs livres. Domergue est le peintre du portrait féminin par excellence, des années 1920 aux années 1950. L’artiste réussit brillamment à mettre sa formation traditionnelle au service de son propre style, de son originalité et de sa joie de vivre. Il est indéniablement un jalon essentiel dans l’évolution du portrait féminin en France. Domergue est également un peintre mondain, ses parents faisaient partie de la grande bourgeoisie bordelaise. Il fréquentait l’aristocratie française et britannique et possédait une villa à Cannes. Grâce à son origine et à son succès, il côtoiera toute sa vie les plus grandes personnalités, et fera le portrait des plus belles femmes. Très influent, il joue un rôle capital dans l’évolution de la mode de son époque. Il dessinera pour les plus célèbres couturiers, dont Paul Poiret et Henry Marque, de nombreux modèles de robes, chapeaux ou accessoires.

Domergue a produit une très grande quantité de tableaux. Il aimait les femmes et l’argent, et il accepta d’innombrables commandes dont il négligea parfois la qualité ; On trouve beaucoup de petits formats souvent répétitifs et aux détails peu soignés. Enfin, le type de peinture de Domergue confère au sujet une importance cruciale ; Même si tous les gouts sont dans la nature, l’élégance et la beauté des femmes peuvent faire varier les prix d’une manière significative.

Notre tableau compte parmi les œuvres importantes et recherchées de Domergue. Le format est grand, et le sujet superbe. Si beaucoup de portraits de l’artiste sont réalisés avec un arrière-plan vide, celui-ci bénéficie d’un fond rouge, représentant une grande salle de théâtre. La posture de la femme lui donne une grande distinction, il s’agit d’une femme très belle et au regard intelligent. La coiffure et les bijoux sont soignés. Enfin, il faut savoir que les gants revêtent chez Domergue une importance fondamentale. Ici ; ils prolongent la grâce des bras et s’accordent à la robe en créant un contraste puissant avec l’arrière-plan.

Musées :
Cannes, Villa Domergue
Paris, Musée d’Art Moderne de la ville
Bordeaux, Musée des Beaux-Arts
Nantes, Musée des Beaux-Arts

Galerie Delvaille

Tableaux du XXe siècle