EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Jean Bertrand Pegot Ogier  (1877-1915)
Jean Bertrand Pegot Ogier  (1877-1915) - Tableaux et dessins Style
Réf : 86885
3 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Jean Bertrand Pegot Ogier (1877-1915)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 46 cm X H. 38 cm
Fonseca Fine Art
Fonseca Fine Art

Art moderne et contemporain


+33 (0)6 68 44 95 95
Jean Bertrand Pegot Ogier (1877-1915)

Jean Bertrand Pegot Ogier (1877-1915)

Huile sur toile mesurant 38x46cm

La famille de Jean-Bertrand Pégot-Ogier est originaire de Saint-Gaudens5 et de Toulouse. Les Pégot-Ogier sont issus des Ogier de Pégot, famille noble installée en Gascogne depuis le xiiie siècle et se disant issue d'Ogier le Danois, compagnon de Charlemagne.

Son grand-père, Jean-Baptiste Pégot-Ogier, est commissaire de la République dans le Gers, député6 et opposant résolu au coup d'État du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte. Cela lui valut d'être proscrit et de s'exiler en Espagne.

Son père Eugène Pégot-Ogier est écrivain, homme d'affaires, banquier, grand voyageur, éditeur, journaliste, polyglotte, photographe, peintre amateur, collectionneur, érudit7,1 ; il fait partie du cercle d'intellectuels gravitant autour de Victor Hugo lors de son exil à Guernesey. Eugène épouse, en secondes noces en 1877, Jean Airlie Euphenia Géraldine Fitzgerald, née à Hastings en ...

Lire la suite

... Angleterre, fille d'un maréchal et arrière-petite-fille par sa mère d'un lord écossais1,8. Ils ont deux fils, Jean-Bertrand, né à Salamanque le 7 mai 1877 et Ferdinand né à Jersey le 17 novembre 18788.

Le couple Pégot-Ogier acquiert en 1879 une belle propriété à Hennebont, la villa Bellevue, appelée « le château de Bellevue » par Eugène Pégot-Ogier.

Les époux Pégot-Ogier instruisent leurs enfants dans les sciences et les arts, la musique et la peinture notamment, ainsi que la photographie et la littérature. La maison et les jardins qui l'entourent donnent sur une vue splendide des berges du Blavet.

Jean-Bertrand et Ferdinand Pégot-Ogier font leurs études à Hennebont et au lycée de Lorient, où ils obtiennent leur baccalauréat.

Jean-Bertrand Pégot-Ogier fait son apprentissage de peintre avec son père. Il reçoit une éducation bourgeoise et la propriété familiale de « Belle-Vue » ou « Bellevue » devient le refuge des idéalistes et de la bonne société du secteur9.

La mort de son père en 1895 oblige Jean-Bertrand Pégot-Ogier à travailler de façon plus rationnelle et c'est ainsi qu'il s'intègre à l'École de Concarneau9.

Le 30 mai 1902, sa mère, Géraldine Fitzgerald, meurt à l'âge de 52 ans, laissant Jean-Bertrand Pégot-Ogier désemparé et révélant son caractère hypersensible teinté de pessimisme. Cette brutale solitude le conduit à réfléchir sur ses capacités personnelles et artistiques. C'est le moment où il accueille un élève qui restera son ami : Pierre Bertrand.

Au cours de l'été 1902, Pégot-Ogier fait la connaissance d'une jeune musicienne en vacances à Doëlan, Marie Joséphine Ross. Elle a 15 ans et ils se marieront à Montrouge le 26 décembre 190510.

Aspirant au 266e régiment d'infanterie, Jean-Bertrand Pégot-Ogier est tué le 2 octobre 1915 au front à Attichy dans l'Oise.

Fonseca Fine Art

Tableaux du XXe siècle