EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 – 1733 Amsterdam) - Études de Cheval
Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 – 1733 Amsterdam) - Études de Cheval - Tableaux et dessins Style Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 – 1733 Amsterdam) - Études de Cheval - White Rose Fine Art
Réf : 91951
1 750 €
Époque :
XVIIe siècle
Dimensions :
l. 17.6 cm X H. 15.8 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 – 1733 Amsterdam) - Études de Cheval XVIIe siècle - Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 – 1733 Amsterdam) - Études de Cheval
White Rose Fine Art
White Rose Fine Art

Peintures et dessins anciens


+ 31 629514501
Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 – 1733 Amsterdam) - Études de Cheval

Jan van Huchtenburg (Haarlem 1647 - 1733 Amsterdam)

Feuille avec études d'un cheval

Craie rouge, lignes d'encadrement à l'encre brune, 158 x 176 mm (6.2 x 6.9 inch)

Numérotée '280' (plume et encre brune, verso)

Provenance
- Probablement Freiherr (Baron) Karl Eduard von Liphart (1808-1891), Tartu, Bonn et Florence, et par descendance à son petit-fils :
- Freiherr (Baron) Reinhold von Liphart (1864-1940), Rathshof, près de Tartu (Lugt 1758).
- Collection privée, Augsbourg (marque de collection 'S', pas dans Lugt, verso)

Inzonderheyt zyn de Paarden zo wonderlyk fix getêken in honderde onderscheyde gestaltens, dat de Kykers niet weeten wat dat zy eerst zullen onderneemen om te pryzen" ("les chevaux en particulier sont si remarquablement dessinés dans des centaines de positions différentes, que le spectateur ne sait pas lequel louer en premier"). C'est ce qu'écrivait Jan Campo Weyerman dans sa biographie de Jan van Huchtenburg en 1729, alors que l'artiste ...

Lire la suite

... était encore en vie et jouissait des fruits d'une carrière très productive et distinguée.1

Né à Haarlem en 1647, Jan van Huchtenburg a reçu (selon Weyerman) l'enseignement du peintre de batailles Jan Wyck (1644-1702), de seulement trois ans son aîné.2 Vers 1667, Huchtenburg part pour Rome, afin de rejoindre son frère aîné Jacob, qui avait étudié avec Nicolaes Berchem. Jan ne semble pas avoir atteint la Ville éternelle, mais se retrouve à Paris, où il travaille pendant plusieurs années à la Manufacture des Gobelins sous la direction d'Adam Frans van der Meulen, le célèbre peintre de batailles de Louis XIV. Vers 1669, Huchtenburg retourne à Haarlem, où il rejoint la guilde de Saint-Luc. En 1676, l'artiste transfère son atelier à Amsterdam, où il connaît un grand succès en tant que peintre de batailles. Huchtenburg est surtout connu pour la série de dix grandes scènes de bataille qu'il a peintes pour le prince Eugène de Savoie en 1708/09, aujourd'hui à la Galleria Saubada de Turin.

Huchtenburg était surtout apprécié pour sa représentation réaliste des chevaux dans ses scènes de bataille. Pour les préparer, il a dû faire d'innombrables croquis de chevaux, mais on en connaît très peu aujourd'hui.3 La présente feuille est d'une qualité exceptionnelle et a été donnée depuis longtemps à Huchtenburg. Elle semble dater d'assez tôt dans sa carrière, certainement encore au XVIIe siècle. La feuille donne une impression particulièrement vivante en raison des études séparées des pattes, des sabots et de la tête de l'animal. Tant par la technique que par les études de détails séparées, la feuille rappelle les dessins d'Adriaen van de Velde (1636-1672).

Le point de vue inhabituel sous lequel le cheval est observé est caractéristique de l'œuvre d'un peintre de scènes de bataille, qui inclut des chevaux dans une grande variété de positions. Bien qu'un cheval dans cette position exacte n'ait été identifié dans aucune des peintures conservées de Huchtenburg, un cheval similaire figure dans la peinture Attaque d'un convoi des années 1670-90, conservée à la Mauritshuis, La Haye (voir dernière fig.).4

1. Jan Campo Weyerman, De levens-beschryvingen der Nederlandsche konst-schilders (...), La Haye 1729, p. 107.

2. Pour l'artiste, voir : I. van Thiel-Stroman, 'Johannes Jansz van Huchtenburgh', in : La peinture à Haarlem 1500-1850. La collection du Musée Frans Hals, Gand/Haarlem 2006, pp. 207-11.

3. On connaît quelques dessins achevés de Huchtenburg représentant des scènes de bataille, par exemple une feuille conservée à la Stiftung Weimarer Klassik und Kunstsammlungen, Weimar, inv. no. KK 5106, qui a également été gravée (Bartsch, vol. VII, n° 33 [422]). Deux études d'un cavalier et d'un palefrenier (sans chevaux) à la craie rouge sont conservées à la Bibliothèque Nationale de France, Paris, inv. nos 283 et 285, voir F. Lugt, Inventaire général des dessins des écoles du nord, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, Paris 1936, nos 283 et 285, repr.

4. Huile sur toile, 53,2 x 62,5 cm, inv. no 69, voir Q. Buvelot, Royal Picture Gallery Mauritshuis : a summary catalogue, La Haye 2004, pp. 164-65.

White Rose Fine Art

Dessin, Aquarelle & Pastel