EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle
Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle - Sculpture Style Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle - Codosero Galería de Arte Antiguo Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle -
Réf : 91410
4 500 €
Époque :
XVIIe siècle
Sculpture Sculpture en Terre cuite - Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle XVIIe siècle - Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle
Codosero Galería de Arte Antiguo
Codosero Galería de Arte Antiguo

Objets d'Art Haute Époque - XVIIIè siècle


+34 620940123
Importante sculpture en terre cuite peinte de Saint Jérôme - École de Seville, fin du XVIIe siècle

École de Seville, fin du XVIIe siècle
Dimensions : 17 ; 11,5 ; 5cm.

Saint Jérôme était l'un des quatre premiers docteurs de l'Église latine. Né en 340 à Stridon, petite ville de la province romaine de Dalmatie, il étudie à Rome et y est baptisé. Adoptant un style de vie ascétique, il a voyagé en Orient et a été ordonné prêtre. Il est ensuite retourné à Rome en 382 et a été secrétaire du pape Damas Ier jusqu'en 385. C'est au cours de cette période qu'il a commencé sa traduction latine de la Bible, connue sous le nom de Bible de la Vulgate latine et qui sera sa réalisation la plus importante. En plus de la traduction, il a passé beaucoup de temps à promouvoir le mode de vie monastique et a continué à produire des écrits, principalement des critiques d'écritures sacrées. Finalement, il s'est rendu à Bethléem, où il est resté au service de l'Église jusqu'à sa mort en 420.

La figure de saint Jérôme a été adoptée par la Contre-Réforme ...

Lire la suite

... principalement parce que ses écrits défendaient les concepts attaqués par les protestants : la virginité de Marie, la vénération des martyrs et des reliques, et l'état monastique, entre autres. En raison de sa vie d'ermite pénitent en Terre Sainte, il devint, comme Marie-Madeleine, un symbole de repentance et de pénitence. En Espagne, la cour royale établit en son nom un ordre religieux axé sur l'intellectualisme et qui joua un rôle important dans la diffusion de l'iconographie de saint Jérôme. Notre sculpture en terre cuite est un parfait exemple de la création et de l'utilisation d'images du Saint en Espagne.

Dans la sculpture, Saint Jérôme est représenté nu, assis sur un rocher à l'ombre d'un arbre, absorbé dans sa lecture. Il existe des preuves qu'il aurait pu y avoir un crucifix apposé sur la pièce à un moment donné, cependant, il ne reste qu'un seul trou à l'endroit où il aurait été attaché. La petite échelle de la pièce indique très probablement qu'il s'agissait d'un modèle préparatoire à une œuvre plus vaste, une pratique répandue à l'époque.

La virtuosité du modelage de sa barbe, de ses cheveux et de son visage, ainsi que le rendu détaillé de son anatomie, représentent clairement le niveau de réalisme typique de l'école sévillane du XVIIe siècle. La qualité de la polychromie, de l'anatomie et des tissus torsadés de sa robe suggèrent l'influence d'Alonso Cano et font référence au Pénitent Saint Jérôme au Musée de la sculpture de Valladolid.

Codosero Galería de Arte Antiguo

Sculpture en Terre cuite